Kevin Jean Girard, du Gravillon à Safarir

Marika Bergeron et Anne-Katrine Dion, journalistes pourLe Gravillon,... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Marika Bergeron et Anne-Katrine Dion, journalistes pourLe Gravillon, ont rencontré Kevin Jean Girard pour parler de sa passion pour le dessin qui ne s'est jamais éteinte.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / Dès son entrée au secondaire, les enseignants de l'école Charles-Gravel, ont remarqué le talent en dessin de Kevin Jean Girard. Il avait 13 ans quand on demanda au journal Le Progrès-Dimanche de venir rencontrer ce garçon. Au niveau académique, Kevin avait moins d'intérêt, mais ses enseignants utilisaient sa passion pour le dessin afin de motiver leur élève.

À Charles-Gravel, la famille Forgs n'a plus besoin de présentation. Depuis 2011, dans toutes les éditions du journal étudiant Le Gravillon, Kevin signe sa BD. Finissant au secondaire, il s'affaire présentement à terminer ses études à l'école Le Passage, attachée administrativement à l'école Charles-Gravel.

«L'an prochain, je vais faire un DEP en infographie à Alma», précise le jeune homme de 17 ans. Le dessin est devenu son loisir préféré. Il compte maintenant une dizaine de personnages qu'il souhaite un jour voir prendre vie à la télévision. «Après mon DEP, j'aimerais poursuivre en animation», poursuit l'ambitieux dessinateur.

Dernièrement, Kevin s'est rapproché de son rêve en... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Dernièrement, Kevin s'est rapproché de son rêve en participant à l'édition de novembre-décembre 2015 de la revue Safarir.

Photo courtoisie

Dernièrement, il s'est rapproché de son rêve en participant à l'édition de novembre-décembre 2015 de la revue Safarir. Ses techniques de dessin sont devenues très professionnelles. «Je fais d'abord mon dessin au crayon et ensuite je le scanne pour retracer un contour noir et je mets de la couleur en utilisant le logiciel Photoshop», ajoute Kevin.

Marika Bergeron et Anne-Katrine Dion, journalistes au Gravillon, se sont intéressés à lui. Comme une des missions du journal étudiant de Charles-Gravel est de mettre en avant plan les jeunes qui se démarquent, les deux élèves de quatrième secondaire ont pris l'initiative d'interviewer Kevin Jean Girard.

L'entrevue de Marika et Anne-Katrine

À l'école secondaire Charles-Gravel, la famille Frogs n'a... (Photo courtoisie) - image 4.0

Agrandir

À l'école secondaire Charles-Gravel, la famille Frogs n'a plus besoin de présentation. Les personnages de Kevin Jean Girard agrémentent les éditions du journal Le Gravillon depuis 2011.

Photo courtoisie

Pendant ses années à l'école secondaire Charles-Gravel, Kevin Jean Girard a créé Frogs, une populaire bande dessinée publiée dans chaque édition du journal étudiant Le Gravillon. Maintenant, Kevin a franchi une nouvelle étape pour sa future carrière de dessinateur et non la moindre: il a fait partie de l'avant-dernière édition de Safarir, son magazine favori.

Dans le cadre d'un spécial Star Wars, on lui a commandé sept dessins. Au total, trois pages lui ont été attribuées.

Gravillon: Comment as-tu fait pour te faire engager par Safarir?

Kevin: Premièrement, j'ai fait un portfolio avec tous mes dessins et je l'ai envoyé au rédacteur en chef de la revue. Je me disais que même si je n'étais pas engagé, j'aurais essayé. Finalement, j'ai reçu un courriel disant que mes dessins étaient très beaux et que j'étais engagé pour cette édition.

Gravillon: Feras-tu d'autres apparitions dans ce magazine?

Kevin: Oui, il se peut même que les Frogs fassent partie des prochaines éditions, mais probablement dans le 301e numéro, puisqu'il y a quand même plusieurs gros projets pour le 300e.

Gravillon: Comment te sens-tu d'avoir apparu dans ton magazine préféré?

Kevin: C'est vraiment le ''fun'', déjà que c'était réel dans ma tête de finir par travailler là-dedans, maintenant ça l'est encore plus! Je suis heureux d'avoir franchi une aussi grosse étape, en plus à seulement 17 ans.

Gravillon: Veux-tu publier ta propre bande dessinée avec les Frogs?

Kevin: C'est sûr que ce serait un beau projet, auquel j'ai déjà pensé, mais je préférerais vraiment faire des dessins animés.

Gravillon: Quels sont tes projets pour le futur?

Kevin: Mon seul projet pour l'instant, c'est de poursuivre avec Safarir, mais mon but ultime, c'est de créer mon propre dessin animé, comme Les Simpson ou Family Guy.

«Félicitations Kevin pour cette belle réussite. Nous t'en souhaitons encore plusieurs!» - Marika Bergeron et Anne-Katrine Dion, journalistes pour Le Gravillon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer