Dans la cour des grands

L'école secondaire régionale Riverside de Jonquière (photo) accueillera... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

L'école secondaire régionale Riverside de Jonquière (photo) accueillera les 300 élèves de l'école primaire régionale Riverside pour former une seule école.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / Dès septembre 2016, les deux écoles anglophones publiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean, situées à Jonquière, assisteront à une réorganisation majeure dans leurs établissements. En effet, l'école secondaire régionale Riverside de Jonquière accueillera les 300 élèves de l'école primaire régionale Riverside pour former une seule école.

La diminution du nombre d'inscriptions à l'école secondaire Riverside et la capacité d'accueil de l'école primaire Riverside face à l'augmentation du nombre d'inscriptions ont eu raison de ce changement. En laissant tomber une de ses trois bâtisses, on souhaite aussi baisser les coûts reliés à l'entretien. De plus, on espère que cette stratégie permettra de garder les élèves qui quittent vers le secondaire. «Après le primaire, beaucoup de choix s'offrent aux jeunes et, après leur sixième année, plusieurs décident de poursuivre leurs études dans une autre école secondaire», explique Marianne Larouche qui fait partie de l'équipe de 12 enseignants du secondaire.

Cette fusion, entre le primaire et le secondaire, réunira tous les services de l'aide à l'élève sous un même toit, ce qui facilitera son accessibilité.

Le conseil étudiant de l'école secondaire de Riverside, formé de neuf jeunes, promet de rester très actif et à l'écoute, peu importe les changements. «Quand on organise une activité, on pense aux autres pour plaire à tout le monde», explique Amélie Lamontagne. «Depuis le début de l'année, le taux de participation à nos activités est de 100%», poursuit Rosalie Tremblay. La dynamique animatrice, Frédérique Simard, permet d'encadrer les membres du comité au niveau de l'organisation. «Madame Frédérique nous motive et nous aide beaucoup», remarque Amy Singher.

Le 29 janvier dernier, faisant preuve d'audace, le conseil étudiant a organisé une danse qui a eu lieu de 19h à 22h. Comme c'était en dehors des cours, les organisateurs ne pensaient jamais avoir autant de participants. Plus de 70 jeunes sur 120 ont répondu à l'invitation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer