Un cadeau de 1500 $ à l'école Saint-Isidore

La directrice de l'école Saint-Isidore, Louise Noël, a... (Photo courtoisie)

Agrandir

La directrice de l'école Saint-Isidore, Louise Noël, a reçu 1500 $ de la part de l'équipe d'Elkem, dont font notamment partie Paule Duguay, Jean-François Bouchard et Sébastien Harvey. Les enfants de Jean-François et Paule (Charles-Philippe et Marc-Antoine), ainsi que monsieur Alain Cliche, directeur des ressources humaines et santé sécurité chez Elkem, étaient présents lors de la remise officielle.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Du 16 au 19 juin aura lieu la 8e édition du 1000 km lancé par le Grand Défi Pierre Lavoie. Les équipes de cyclistes inscrites, qui ont sans doute déjà commencé leur entraînement, devront aussi parrainer une école.

En parrainant une école, les équipes ont comme mission d'organiser quelques activités pendant l'année scolaire, avec les jeunes, afin de les sensibiliser à l'importance de bouger et de se surpasser.

Lors du Grand Défi Pierre Lavoie, édition 2015, l'équipe d'Elkem, une usine située à Chicoutimi, avait décidé de parrainer l'école Saint-Isidore. « Nous avons choisi cette école de Chicoutimi, car mes deux garçons vont là », explique Jean-François Bouchard, opérateur chez Elkem et cycliste dans l'équipe. Pendant l'année, les membres de cette équipe ont fait une présentation vidéo concernant le Grand Défi et ils ont couru avec tous les élèves de Saint-Isidore.

Pour réaliser ce prestigieux défi, les participants doivent aussi ramasser un important montant d'argent. « Juste l'inscription par équipe coûte 11 500 $. Il faut aussi louer un motorisé, payer le gaz et faire fabriquer nos vêtements de vélo aux couleurs de nos commanditaires », poursuit monsieur Bouchard. Grâce à leurs efforts pour trouver des partenaires, l'équipe d'Elkem a réussi à avoir un surplus de budget permettant de donner un montant à l'école parrainée. « Nous avons amassé assez de sous pour faire un don de 1500 $ à l'école », conclut le cycliste.

L'argent reçu par les écoles doit être utilisé pour des projets favorisant les saines habitudes de vie. « Avec cet argent, nous amenons, par exemple, nos élèves au parc de la Rivière-du-Moulin pour faire du ski de fond. Nous avons aussi formé des équipes de cheerleading et de mini basket », précise la directrice de l'école Saint-Isidore, Louise Noël.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer