Pyro a volé la vedette

Pyro, un polyvalent cheval de Saguenay, vient de... (Photo courtoisie, Pierre-Alexandre Roy)

Agrandir

Pyro, un polyvalent cheval de Saguenay, vient de participer à une promotion pour Tim Hortons. Il a su impressionner Gabriel Leblanc, le cowboy responsable de cette campagne publicitaire.

Photo courtoisie, Pierre-Alexandre Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Au début du mois de novembre, Laurie Michaud, propriétaire du Centre équestre BQH de Chicoutimi, recevait un appel bien spécial. Dans le but d'organiser leur prochaine campagne publicitaire, Tim Hortons avait besoin d'un cheval. Emballée par les défis, Laurie accepta aussitôt! «Il fallait que le cheval soit habitué dans la ville et on nous disait seulement la journée même l'endroit où il fallait amener le cheval», explique Laurie.

Pour faire la promotion de leurs nouveaux sandwichs, le restaurant demandait aux auditeurs de la radio de trouver le cowboy Tim Hortons.

C'est lundi passé, au centre Georges-Vézina, que sont débarqués ce fameux cowboy et sa monture. Les participants qui s'y rendaient recevaient des cadeaux. Évidemment, pour assurer la sécurité, les deux propriétaires du Centre équestre BQH, Laurie Michaud et Pierre-Alexandre Roy, étaient sur place. «Pyro était calme, curieux et tellement beau! Même si certaines voitures passaient proche, il restait calme. Son rôle était surtout de répandre du bonheur», précise Laurie.

Gabriel Leblanc, le cowboy responsable de cette campagne publicitaire, parcourt la province et choisit une monture là où il s'arrête. Lors de son passage au Saguenay, quelle surprise il a eue quand on lui présenta Pyro, un cheval canadien de 13 ans! «Il n'avait pas une bonne image des chevaux canadiens, mais il a été très impressionné par la gentillesse de Pyro», souligne fièrement Laurie.

Pyro a fait le spectacle Le Conquérant sur le Site de la Nouvelle-France pendant quatre ans. Il est aussi le cheval vedette de la Fabuleuse histoire d'un Royaume. «Pyro fait tout. Il attelle, il n'a peur de rien et il est capable d'être seul, sans autres chevaux. Par contre, c'est notre plus malcommode. C'est comme un poulain détestable et aimant à la fois», ajoute Laurie. Entre les cours d'équitation et les spectacles de La Fabuleuse, Laurie et Pierre-Alexandre rappellent à Pyro qu'il est un cheval précieux. «Après le travail, sa plus belle récompense, c'est de retrouver sa liberté au champ, avec les autres chevaux», conclut la propriétaire du centre équestre BQH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer