Pureté, conformation et rareté!

Après une seule portée, Pola peut déjà savourer... (Photo courtoisie, Jimmy Néron)

Agrandir

Après une seule portée, Pola peut déjà savourer sa retraite dans les superbes décors du Lac-Saint-Jean.

Photo courtoisie, Jimmy Néron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

PICOTTE - Jimmy Néron aime la beauté sous toutes ses formes. Appareil-photo à la main, il sait capter les humains, les animaux et les paysages à leur meilleur. À la recherche de la rareté et de la pureté, il cohabite avec quatre barzoïs et une chienne de race chinois à crête. Avec eux, il sillonne le Canada dans des compétitions de conformation afin de faire de ses chiens des champions canadiens.

Son amour pour les lévriers a débuté il y a 20 ans alors qu'il adoptait deux lévriers afghans. Onze ans plus tard, Jimmy perdait, dans l'intervalle de quelques mois, ses deux compagnons, décédés de vieillesse. Malgré la présence de Shaynie, sa mignonne chienne chinois à crête, les gros chiens lui manquaient.

C'est alors qu'il se joignit à Caroline Thibodeau, une réputée et passionnée éleveuse de barzoïs, dans le domaine depuis plus de trente ans. Jimmy se montra intéressé à poursuivre l'oeuvre de madame Thibodeau qui voulait cesser son ouvrage. La dame devint alors mentor pour l'homme du Lac-Saint-Jean qui amena cette prestigieuse race dans sa région. Il adopta d'abord Pola, puis Heny, Charlotte et Smoky.

La reproduction... pas à tout prix

Quand Pola reçut son titre de championne canadienne, et que plusieurs personnes avaient fait des réservations de chiots, à ce moment seulement, l'homme fit reproduire sa superbe bête. Pola avait cinq ans quand elle mit au monde sept petits et ce fut sa seule et unique portée. L'expérience vécue par Jimmy est inoubliable.

« J'ai assisté l'accouchement et coupé les cordons pour éviter les hernies. Les chiots sont nés dans le salon et ils ont vécu avec tous les chiens dans la maison », raconte Jimmy. Sachant l'importance de la socialisation, il amenait les chiots avec lui un peu partout afin de leur faire vivre des expériences positives. Pola, qui a maintenant sept ans, sera prochainement stérilisée afin de savourer sa retraite des compétitions. La prochaine portée est prévue pour fin 2016 et c'est Charlotte qui aura l'honneur de rependre sa beauté.

Éleveur soucieux du bien-être de ses bêtes, Jimmy se laisse toujours le droit de reprendre un de ses chiots si jamais son environnement est inadéquat. Il a déjà réhabilité un barzoï maltraité qu'il a rendu champion canadien. « Ç'a pris beaucoup de patience, car au début, il était très peureux », se remémore Jimmy. Ce chien a ensuite été placé dans une famille de Chicoutimi.

Henry est un jeune barzoï champion canadien timide... (Photo courtoisie, Jimmy Néron) - image 2.0

Agrandir

Henry est un jeune barzoï champion canadien timide et gracieux qui fait tourner les têtes. Il se dirige vers le titre de Grand champion! Jimmy Néron, son propriétaire, en est bien fier.

Photo courtoisie, Jimmy Néron

Le barzoï.. une race à découvrir

Quand on rentre chez Jimmy Néron, jamais on ne peut se douter que quatre gros chiens, dont deux mâles non castrés, y vivent. Calmes et posées, ses bêtes préfèrent se prélasser dans le salon plutôt que de japper.

Avec les rubans remportés par ses barzoïs, qui se sont démarqués en compétition pour leur conformation, leur bonne santé et leur tempérament exceptionnel, l'éleveur, installé à Alma, ajoute un prestige et une crédibilité à son loisir canin devenu en quelque sorte son mode de vie. Au-delà de l'élevage, Jimmy rêve un jour d'avoir des chiens champions américains. Les barzoïs sont des chiens intelligents et très polyvalents. Ils se démarquent dans plusieurs disciplines dont l'agilité.

« Le barzoï s'élève tout seul ! Par contre, il n'est pas fait pour ceux qui aiment le régime militaire. C'est un chien qui comprend très vite, mais il a besoin de douceur », explique Jimmy. Comme ce lévrier est natif de la Russie, il est très endurant. Même s'il fait froid, il sera toujours prêt à vous suivre pour vos activités extérieures. Les chiens de l'Almatois sont enregistrés au Club canin canadien, élevés en milieu familial et proviennent d'une lignée de Champions.

Si vous voulez en savoir plus sur le barzoï, contactez Jimmy Néron de l'élevage Oudacha.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer