Améliorer la vie des petits animaux de compagnie

Le rat est un animal de compagnie affectueux... ((Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau))

Agrandir

Le rat est un animal de compagnie affectueux qui peut apprendre un tas de trucs. Il suffit de l'entraîner en utilisant le conditionnement classique.

(Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Toujours en formation en comportement animal, j'apprends à respecter la vraie nature des animaux, à améliorer leur vie et à les entraîner afin de développer un lien positif avec eux.

Un lapereau, un poussin, une perruche, un rat, un furet, c'est bien beau, mais à force d'avoir, comme simple interaction, le nettoyage de la cage, on risque de se désintéresser. C'est ce qui arrive souvent avec le poussin qui devient une poule ou le lapin qui perd ses charmes de bébé. Sachez que tout ce qui a un estomac s'entraîne.

Pour améliorer notre relation avec ces bêtes, il suffit de leur apprendre des trucs à l'aide de nourriture. Par exemple, toutes les fois que l'animal touche à une balle avec le bout de son nez, ou de son bec, on émet un son à l'aide d'un sifflet ou d'un « clicker » et on lui donne une récompense. Il comprendra très vite le principe. Cette méthode d'apprentissage, démontrée en 1889 par Pavlov, s'appelle du conditionnement classique. Ensuite, on le récompense quand il pousse la balle, et ainsi de suite. Avec un peu de tact, de précision, d'imagination et de patience, vous arriverez à lui faire faire un parcours d'agilité. Sur Internet, vous trouverez plusieurs vidéos pour vous inspirer.

Le principe est simple. Il suffit d'émettre un son toujours constant qui annonce une récompense à la suite du comportement désiré. Comme récompense, on utilise de la nourriture dont l'animal raffole. Dans le cas du furet et du rat, on peut prendre de la nourriture en canne pour chat, qu'on offre en très petite quantité sur un bâton de popsicle ou à brochette. C'est une bonne façon, pour l'humain, de développer ses réflexes et sa concentration. Pour l'animal, cette stimulation mentale de quelques minutes l'aidera à être encore plus épanoui tout en lui faisant dépenser de l'énergie.

Selon les talents et les intérêts de votre petit compagnon, vous pouvez aussi lui créer des enrichissements pour l'occuper dans sa cage. Rendez sa nourriture moins accessible en la cachant dans des blocs Lego, des balles, des tuyaux, etc. Pour un lapin curieux et actif, la vie en cage risque d'être moins monotone. Encore une fois, utilisez votre imagination. Même les poissons peuvent s'entraîner!

N'hésitez pas à nous envoyer des photos des prouesses de votre animal à mviau@lequotidien.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer