Des oeufs frais, même en hiver

La caille, beaucoup plus petite que la poule,... ((Photo Le Progrès-Dimanche, Mélyssa Viau))

Agrandir

La caille, beaucoup plus petite que la poule, pond aussi son oeuf par jour.

(Photo Le Progrès-Dimanche, Mélyssa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

Les poules pondeuses sont populaires et pour répondre à la forte demande, le Couvoir de Chicoutimi accueillera 4500 poules en mai 2016. Mais, quand l'hiver se pointe, que peut-on faire des volailles qui séjournent dans notre cour ? Il y a trois solutions : les abattre, les mettre en pension chez un agriculteur pour les reprendre au printemps ou les garder en vie.

Si vous choisissez de les manger, sachez qu'après une saison à pondre, la chair de la poule est durcie. Elle doit donc être bouillie longtemps afin d'en faire un excellent bouillon et sa viande peut être hachée pour, par exemple, faire des sandwichs. Pour en savoir plus sur l'abattage, vous pouvez contacter le Couvoir de Chicoutimi via leur page Facebook.

Ceux qui souhaitent bénéficier de leurs oeufs quotidiens pendant l'hiver, c'est simple, il suffit de garder les poules dans un abri protégé du vent. Contrairement à certaines volailles, la poule pond à l'année, mais, si elle manque de lumière, elle peut diminuer sa production. Les poules pondeuses sont très rustiques. Elles peuvent même avoir accès à l'extérieur. D'ailleurs, pour éviter les maladies souvent reliées aux parasites, on recommande de les garder dans un endroit non chauffé.

L'oeuf étant fait d'eau, la poule en a grandement besoin. La neige ne suffit pas toujours. Avec un bol chauffant ou une ampoule chauffante installée de façon sécuritaire pour éviter les incendies, vous préserverez l'eau. Si l'oeuf gèle, il sera craqué et plus bon à la consommation. Selon votre tolérance aux odeurs et à la poussière, vous pouvez aussi leur réserver un petit coin dans votre garage.

Poules ou cailles ?

Aussi facile que la poule, la caille, beaucoup plus petite et discrète, pond aussi son oeuf quotidien. Avec de la patience, elle peut devenir très amicale avec les humains. Tout comme la poule, ces oiseaux n'ont pas besoin de la présence d'un coq pour pondre. Les oeufs de la caille peuvent être cuits durs et mis dans le vinaigre. Pour les écailler facilement, vous pouvez les craqueler avant de les mettre dans l'eau et de les porter à ébullition cinq minutes. Plus fragile que la poule, la caille n'est pas aussi résistante en hiver. Vous devrez lui assurer un petit coin où la température sera au-dessus de zéro et lui mettre une bonne épaisseur de paille pour qu'elle s'y blottisse. Par manque de lumière et de chaleur, il se peut que la ponte soit parfois interrompue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer