Races victimes de préjugés

Vivre en harmonie, c'est possible

Patron, un bull terrier de deux ans, suit... ((Courtoisie))

Agrandir

Patron, un bull terrier de deux ans, suit son ami Malik Duchesne partout.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

Le bull terrier et le pitbull font partie de ces races de chiens qui font souvent les manchettes pour les mauvaises raisons. Ainsi, nous avons tendance à les mettre dans le même panier, et pourtant !

Sébastien Duchesne, de Saint-David-de-Falardeau, adore cette race avec laquelle il a grandi. À son tour, il élève ses deux enfants avec Patron, un gros bull terrier de deux ans. Patron est né avec une malformation congénitale à la patte. Voyant que les frais pour le faire soigner étaient trop élevés, l'éleveur l'abandonna dans une clinique vétérinaire. La vétérinaire opéra tout de même la bête et l'amputa de deux orteils. C'est sur le groupe Facebook « S.O.S Bull Terriers Québec » que Sébastien a vu passer Patron qui cherchait une famille. En décembre 2014, il accueillait le superbe et affectueux chien qui est rapidement devenu le meilleur ami de son fils Malik.

Il en est de même pour Johanny Fortin, du Lac-Saint-Jean, qui vit avec Rebel, un sharpie croisé pitbull. Rebel a le mandat de veiller en tout temps sur un petit garçon malade. Il a une patience d'ange envers les enfants et les autres animaux. « Ma mère avait peur de cette race, mais elle est rapidement tombée en amour avec lui en voyant son tempérament », précise Johanny.

Évidemment, le secret, pour avoir un animal agréable à vivre, ne repose pas simplement sur la race. Il faut savoir l'éduquer tout en respectant son tempérament, y compris ses forces et ses faiblesses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer