Des chevaux thérapeutiques au Centre Équestre BQH

Dans le cadre d'une de leur session d'équitation... ((Photo Mélissa Viau))

Agrandir

Dans le cadre d'une de leur session d'équitation thérapeutique, Mélanie Labelle a initié Dominique Rouillard et Francis Villeneuve, de l'école secondaire de l'Odyssée Dominique-Racine, aux plaisirs de l'attelage.

(Photo Mélissa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Depuis le mois de mars, Laurie Michaud, qui est propriétaire du Centre équestre BQH situé au 2385 rang Saint-Joseph à Chicoutimi, offre de l'équitation thérapeutique avec sa collègue Kim Caouette. «C'est une initiation aux chevaux qui permet aux personnes ayant des besoins particuliers de travailler leur posture, leur coordination et leur communication», précise Kim qui a aussi une formation en adaptation scolaire.

«Quand j'ai commencé ma formation, j'ai fait le saut de voir que le cheval en soi était thérapeutique», lance Laurie.

En effet, dès qu'on entre en contact avec un cheval, et qu'on vit un moment agréable, l'effet thérapeutique entre en jeu. Il est de même lorsqu'on flatte un chat, un chien, un lapin, etc. Un sentiment d'apaisement se fait sentir. Évidemment, si nous avons peur ou que l'expérience est négative, l'effet ne sera pas le même.

Pour la logistique de son nouveau service, qui demande beaucoup d'encadrement au niveau de la sécurité, Laurie a besoin d'assistants volontaires, qu'on appelle des meneurs. «Je les choisis parmi les élèves inscrits au programme sport-études (équitation) et parmi les pensionnaires volontaires ayant beaucoup d'expérience», ajoute Laurie. Les chevaux qu'elle utilise sont choisis pour leur sensibilité face aux humains.

Présentement, une vingtaine d'élèves de l'adaptation scolaire, de l'école secondaire de l'Odyssée, vivent cette expérience thérapeutique une fois par semaine. Ils manipulent le cheval au sol, en selle et en attelage. Ils ont aussi une portion théorique qui se fait sous forme de jeu et de rallye dans l'écurie.

«L'équithérapie est une approche qu'on vit pour la première fois avec des jeunes de notre école et le progrès est surprenant. L'an prochain, si on n'a pas le budget, je compte amasser de l'argent pour offrir à nouveau cette expérience à mes élèves», explique Sophie Pelletier, enseignante au centre ressource de l'Odyssée Dominique-Racine. Madame Sophie a vu certains de ses élèves, craintifs au départ, acquérir une grande confiance en eux et ressentir beaucoup de fierté. Selon elle, la recherche de financement, pour poursuivre cette aventure équine, ne sera pas plus difficile que celle faite pour les voyages.

Un centre équestre polyvalent

Au Centre équestre BQH, on retrouve une gamme complète de disciplines et d'activités équestres, passant par l'équitation classique, western, programme scolaire, cours, entraînement de chevaux, spectacles, camps de jour, etc. L'équitation thérapeutique est une opportunité de plus pour cheminer auprès de ces bêtes exceptionnelles. «J'ai grandi auprès d'une soeur malentendante et mes parents étaient famille d'accueil. C'est en moi d'aider les autres», conclut Laurie qui avoue que cette nouvelle approche lui fait un grand bien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer