Deux chats piégés par un trappeur

Rex, qui portait son nom vu son tempérament... ((Courtoisie))

Agrandir

Rex, qui portait son nom vu son tempérament de chien, manque beaucoup à sa famille avec qui il a partagé six ans.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

(Chicoutimi) Manon Gagnon et Johnny Simard vivent sur une fermette à Laterrière. Ils ont trois enfants qui adorent les animaux autant qu'eux. Bordée de sentiers et d'une rivière, ils se baladent quotidiennement sur leur terre avec leur chien et leurs chevaux. Par un beau samedi du mois d'octobre, deux de leurs quatre chats manquaient à l'appel. Pendant trois jours, ils ont fait des recherches pour retrouver les bêtes qui ne s'aventurent jamais très loin.

C'est seulement le lundi que monsieur Simard a découvert des pièges installés tout près de la rivière. Un trappeur avait élu domicile chez eux, sans avertissement. Leurs chats, Souris et Rex, ont sans doute connu une fin brutale. Les agents de la faune confirment l'hypothèse. «On n'est pas des chasseurs, on n'a jamais donné de permission à personne de chasser chez nous», se révolte le couple. L'agent de la faune a fait son travail en s'assurant que le trappeur était en règle. «Le trappeur a ses permis, il est en règle et ses pièges sont conformes. La saison de la trappe a débuté le 18 octobre dernier et se poursuivra jusqu'en avril. Mais pour ce qui est de la non-autorisation sur votre terrain, je n'y peux rien», leur a confié l'agent de la faune en leur suggérant fortement de mettre des pancartes «terrain privé». Pour la suite du dossier, ce sont donc les policiers qui ont été appelés sur les lieux. L'homme fautif a répondu aux policiers qu'il se croyait sur les terres de ses cousins agriculteurs. «C'est ainsi que le dossier s'est clos. Un incident singulier. Un fait divers banal qui laisse pourtant une famille endeuillée», constate Johnny Gagnon avec tristesse. L'incident, considéré banal, aurait pourtant pu avoir de graves conséquences. «Ce coin de rivière est le lieu de promenade de notre fille May avec ses chevaux, du voisin avec son fils et leur chien. Notre berger allemand, plus chanceux, a déclenché un de ces pièges conibear castor meurtrier qui, heureusement fut sans conséquence», poursuit le propriétaire du terrain.

L'aventure des chats

La famille Gagnon-Simard adore ses quatre chats. Ils avaient d'abord adopté une petite chatte, en 2008, sauvée par May dans une ferme voisine. Quelques semaines plus tard, la Minette mettait au monde quatre chatons. En amour devant leur beauté, tout le monde s'était mis d'accord pour en garder trois. Évidemment, soucieux de la surpopulation féline, Johnny et Manon avaient fait stériliser la petite famille. C'est ainsi que Maman Minette, Souris, Bibi et Rex grandirent heureux sur leur grand terrain de jeu donnant sur le bord de la rivière du Moulin. Et tous les soirs venus, au son des croquettes, tel un rituel, ils revenaient dormir dans l'écurie. «Nous disons à Souris et à Rex le magnifique au revoir. Vous êtes partis trop tôt, mais vous serez à jamais présents dans nos coeurs», a écrit la famille dans un courriel adressé à Picotte. Dans ce message, la famille Simard-Gagnon demandait à la petite journaliste des animaux de rendre un dernier hommage à Souris et Rex afin d'apaiser leur peine.

Pourquoi?

Bien que le dossier soit considéré comme étant clos, la famille se pose de sérieuses questions quant à leur sécurité. Comment un trappeur, supposément grand connaisseur de la forêt, a pu juger bon de mettre cinq sortes de pièges le long d'une rivière, tout près des résidences et d'un sentier visiblement fréquenté, tapé et piétiné par des humains, des chevaux et des chiens? Et quand un trappeur piège un animal de compagnie, ne devrait-il pas en aviser le refuge de son secteur? Il semble avoir quelques lacunes dans la pratique de ce sport faisant partie de nos traditions québécoises depuis belle lurette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer