Comment choisir sa carrière de rêve

Encore cette année, en plus d'avoir à organiser leur bal et trouver leur tenue... (123rf)

Agrandir

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Encore cette année, en plus d'avoir à organiser leur bal et trouver leur tenue de soirée, des milliers de finissants du secondaire devront aussi faire un choix pour leurs études futures. Pas mal plus difficile que de dénicher le plus bel habit qui s'agence avec la robe de votre partenaire !

Tout au long de cette dernière année au secondaire, on vous suggérera plein de tests de personnalité pour découvrir vos forces et vos faiblesses. Certains prendront rendez-vous avec le conseiller en orientation afin de les aider à faire le bon choix de carrière. Vous aurez aussi la chance de faire des stages d'un jour dans des entreprises comme observateur. On vous présentera des conférenciers engagés qui parleront de leur inspirant parcours. Vous serez sans doute portés à interroger votre entourage à propos de leur travail. Plus la date pour envoyer votre demande d'admission dans un établissement professionnel ou collégial avancera, plus vous serez stressé.

Ce n'est vraiment pas évident, à 17 ans, de choisir un domaine d'étude qui nous intéressera toute notre vie. Il faut prendre le temps d'explorer ! Disons que c'était plus clair à cinq ans quand on répondait spontanément « vétérinaire » ou « policier » !

Plusieurs ados deviennent perdus dans leurs intérêts à force de vouloir plaire à leurs parents ou suivre leurs amis.

Essayer de voir ce qui vous rend heureux. Peut-être allez-vous découvrir un engouement pour l'organisation d'événement avec les éventuels préparatifs de votre bal des finissants ?

Académos

Une bonne façon de vous rapprocher de votre travail de rêve est d'échanger avec des professionnels passionnés grâce au réseau social Académos. Académos connecte les 14-30 ans avec la réalité du monde du travail grâce à 2200 bénévoles.

Avec sa plateforme en ligne, il est possible de communiquer avec un professionnel qui oeuvre dans un domaine qui vous intéresse. En plus de répondre à vos questions, ces mentors favorisent la persévérance scolaire.

Saviez-vous qu'au Québec, plus d'un étudiant sur quatre n'obtient pas un diplôme d'études secondaires avant ses 20 ans, et un jeune sur trois abandonne l'école sans diplôme ? Parmi eux, près de la moitié (40 %) justifient leur décision par un manque de buts professionnels.

Mes trucs personnels

« Les meilleurs trucs que je peux vous donner, pour trouver le domaine d'étude qui vous passionnera, c'est de vous rappeler ce que vous aimiez quand vous étiez petits. Que répondiez-vous aux gens quand ils vous demandaient ce que vous vouliez faire plus tard ?

Rappelez-vous aussi vos jeux préférés. Moi je jouais à l'école, je jouais à faire de la radio, je faisais parler mes animaux et j'écrivais quotidiennement dans mon journal intime. Mon travail est devenu le prolongement de mes jeux d'enfance.

Je m'imaginais aussi vivre à la campagne, créer mon emploi, voyager avec mon motorisé et avoir plein d'animaux ! Encore aujourd'hui, je continue de rêver et de tout faire pour réaliser mes rêves.

Faire du bénévolat est aussi une excellente façon de découvrir nos intérêts. C'est ce que j'ai d'abord fait pour découvrir le monde de la radio. » - Mélissa

Mes collaborateurs pour l'année 2016-2017

Tous ceux qui ont un intérêt pour le journalisme, l'écriture et/ou la photo, j'ai besoin de vous autres pour cette section du journal! Tous les ans, en début d'année scolaire, je pars à la rencontre des élèves du secondaire qui décident de devenir mes collaborateurs. Si tu as envie de vivre une expérience journalistique réelle, en lien avec ton école, contacte-moi par courriel (mviau@lequotidien.com) ou sur ma page Facebook (www.facebook.com/melissa.viau).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer