La populaire bibliothèque de Saint-Honoré

Texte: Cette semaine, les Perséides sont devenues des... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Texte: Cette semaine, les Perséides sont devenues des journalistes en herbe afin de créer un journal pour y raconter leur été. Les voici en pleine tempête d'idées en compagnie de leurs monitrices Marie-Ève Lavoie et Cynthia Côté.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Alors que certaines bibliothèques municipales se font oublier, la bibliothèque de Saint-Honoré connaît une hausse d'achalandage. «Avec les jeunes familles qui s'installent dans les nouveaux quartiers et le camp de jour, on a beaucoup de nouveaux membres à la bibliothèque», précise Stéphanie Tremblay, technicienne en documentation.

Le croque-livre permet aux enfants de troquer des... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 1.0

Agrandir

Le croque-livre permet aux enfants de troquer des livres.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Stéphanie Tremblay, technicienne en documentation à la bibliothèque... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 1.1

Agrandir

Stéphanie Tremblay, technicienne en documentation à la bibliothèque de Saint-Honoré, était fière de recevoir un don de 35 livres remis par les pages ados.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

En effet, les 150 enfants du camp de jour sont automatiquement inscrits au club de lecture et plusieurs gardent ensuite l'habitude d'aller à la bibliothèque. Ils vivent régulièrement des activités en lien avec les arts et la lecture, ce qui encourage l'achalandage de cet endroit. «Notre bazar de livres est aussi très populaire. Des gens viennent faire don de leurs livres et nous les donnons aux personnes intéressées», poursuit madame Stéphanie. Ce concept est pratique pour les personnes qui partent en voyage et qui ne veulent pas avoir de temps limite pour emprunter un livre.

Comme dans bien des villes, un croque-livre est aussi installé à l'entrée extérieure de la bibliothèque. Un concept qui s'adresse aux enfants et qui leur permet d'échanger des livres dans une mystérieuse boîte en bois.

Ce qui explique l'engouement de cet endroit repose aussi sur une dynamique équipe composée de huit bénévoles et deux employés. Des idées plein la tête, ces passionnés de lecture sont toujours prêts à ouvrir leurs portes lors d'événements spéciaux ayant lieu dans leur communauté.

Don de livres

Tous les ans, des maisons d'édition envoient des livres aux pages ados du Progrès-Dimanche afin de faire des suggestions de lecture aux lecteurs. Le 9 août, nous avons fait un don de 35 livres à la bibliothèque de Saint-Honoré. Ces derniers seront répartis entre le croque-livre, le bazar et les tablettes de la bibliothèque. «Nous avons des livres très populaires qui sont un peu abîmés. Nous les remplacerons par des livres en meilleur état», ajoute madame Stéphanie. Le très apprécié cadeau fera sans aucun doute plusieurs heureux.

Le journal des Perséides

Cette semaine, les Perséides sont devenues des journalistes en herbe afin de créer un journal pour y raconter leur été. En dessins, en photos et en mots, une dizaine d'enfants de trois à neuf ans ont, chacun à leur façon, parlé de ce qu'ils ont aimé de leur camp de jour ou de leurs vacances en famille.

Depuis la fin des classes et jusqu'à la rentrée scolaire, une trentaine d'enfants se seront amusés au camp de jour Les Perséides situé au parc Victor-Guimond, à Chicoutimi. Toutes les semaines, les petits vacanciers découvrent un nouveau thème. De la magie, des arts, des expériences scientifiques et des voyages dans le temps ont agrémenté leur été. «Moi ce que j'ai aimé le plus au camp de jour, c'était la guerre de ballounes d'eau», se remémore Anthony.

«On a même fêté l'Halloween, Noël et Pâques en une semaine», précise la monitrice Marie-Ève Lavoie. Sur leur tableau de souvenirs, ils gardent aussi une magnifique photo signée par l'équipe d'impro les Pogos de Charles-Gravel, qui est venue les imprégner de leur débordante énergie en disputant un match d'impro. L'entrevue réalisée avec les joueurs se retrouvera sans doute dans leur journal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer