Pour que l'été, les partys et l'alcool fassent bon ménage

Comme l'été rime avec party, Ann-Sophie Gagné a... (Photo courtoisie)

Agrandir

Comme l'été rime avec party, Ann-Sophie Gagné a décidé de sensibiliser les jeunes face à un ensemble de facteurs qui peuvent mener au désastre.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

C'est fou ce que la boisson peut faire faire. Sous l'effet de l'alcool, il y en a qui rient, d'autres qui pleurent, qui deviennent trop affectueux ou qui ont une envie viscérale de se battre. Il n'y a pas d'âge pour ça. Dans un party d'ados ou dans un party d'adultes, quand ça dérape, le niveau d'intelligence atteint les mêmes bassesses.

Même si on dit que ça prend 18 ans pour prendre de l'alcool, on ne se cachera pas que la découverte de cette substance se fait plus hâtivement. Dans l'édition de juin du journal étudiant le Gravillon, de l'école secondaire Charles-Gravel, Ann-Sophie Gagné a pris l'initiative de sensibiliser les jeunes de son âge aux risques de perdre le contrôle de sa vie sous l'influence de drogue et d'alcool. Il faut dire que l'été est propice aux partys.

Inspirée par un accident qu'elle a vécu en automne dernier, la jeune femme avoue être doublement prudente quand elle prend un verre entre amis. «C'était pendant un party, on jouait à un jeu et je suis mal tombée. J'ai perdu connaissance et j'ai fait une commotion. Je peux vous dire que j'ai appris ma leçon», réfléchit Ann-Sophie.

Un party, beaucoup de gens, de la musique, de l'alcool et des drogues deviennent un ensemble de facteurs qui peuvent mener au désastre. «L'adolescence est une période où le cerveau se développe et où l'on se cherche beaucoup. Les changements hormonaux favorisent la quête de sensations fortes ainsi que la prise de risques», poursuit la journaliste du Gravillon.

Évidemment, il y en aura toujours qui se feront endormir par les talents innés d'un conducteur plein de confiance qui encaisse supposément mieux que les autres les effets de l'alcool et de drogues.

«Au Québec, en 2013, 40% des conducteurs décédés sur la route avaient consommé de l'alcool, et 30% de la drogue. Plus d'un jeune adolescent sur 20 et au moins le tiers des adolescents de 16-17 ans s'intoxiquent fréquemment (consommation excessive). Jusqu'à 30% des élèves déclarent avoir bu cinq verres ou plus en une même occasion», relate Ann-Sophie.

Même si c'est cool et que certaines personnes banalisent ce phénomène de brosse en disant «il faut que jeunesse se fasse», je me joins à Ann-Sophie pour vous souhaiter un bel été et soyez prudents.

Jérome et David s'amusent dans le lac Saint-Jean... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Jérome et David s'amusent dans le lac Saint-Jean avec leur chien Shadow.

Photo courtoisie

Alicia rencontre une poule.... (Photo courtoisie) - image 2.1

Agrandir

Alicia rencontre une poule.

Photo courtoisie

Ça sent les vacances

Voici des enfants qui ont l'air de bien savourer les vacances estivales ! Jean-Pierre Boivin nous offre de belles photos de ses petites-filles Eve-Marie et Alicia. Dans la piscine, Eve-Marie sait que la sécurité est la règle numéro un. Quant à Alicia, elle gardera sans doute précieusement ce souvenir d'elle tenant pour la première fois une poule dans ses bras. De son côté, Mélissa Guay nous envoie une photo de ses fils, Jérome et David Bouchard, qui s'amusent sur le bord du Lac-Saint-Jean avec leur chien Shadow. Envoyez-nous les souvenirs de vos jeunes en vacances à mviau@lequotidien.com.

Drôles de réflexions

Ma nièce, Zoé Grenier, cinq ans, se montre impolie envers moi. Je lui dis de rester gentille parce que c'est un petit jeu qui peut se jouer à deux. (Ben oui, je sais, des fois je m'obstine avec les enfants.) Son amie Zoé Guérin, haute comme trois pommes, surgit en arrière de moi, les poings sur les hanches et, de sa voix de souris elle me dit : « C'est un petit jeu qui peut aussi se jouer à trois. » J'ai presque eu peur.

- Mélissa Viau

Conversation entre une maman et un papa :

(Maman) : As-tu le sac à couche?

(Papa) : Oui.

(Maman) : Est-ce qu'on a la trousse de premiers soins?

(Papa) : Bah... Amène-là, au cas où....

(Les enfants) : Yééé ! On part au Cas-Zoo !

Depuis ce temps, dans la famille, chaque fois que quelqu'un utilise cette expression, tout le monde s'écrit : On part au Cas-Zoo !

- Marie Lolly

(Laury-Julia) : Maman laisse-moi nager pis si je me

noie tu viendras !

- Isabelle Simard

(Milie trois ans et demi) : Maman ! Papa a un

trop de soleil dans le dos.

- Janie Maltais

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer