L'école Sacré-Coeur plus grande que nature

La marche s'est terminée avec la formation du... (Photo courtoisie, Michel Martineau)

Agrandir

La marche s'est terminée avec la formation du coeur du civisme.

Photo courtoisie, Michel Martineau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

C'est avec des légendes collectives, écrites par les 330 élèves, que l'école Sacré-Coeur de Jonquière est devenue plus grande que nature. Depuis 2010, cette école a mis sur pied des outils d'écriture pour aider les élèves de première à sixième année de développer des stratégies efficaces pour écrire sans faute.

Les 400 élèves et le personnel de l'école... (Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 1.0

Agrandir

Les 400 élèves et le personnel de l'école Saint-Denis / Saint-Isidore de Chicoutimi ont organisé une grande marche pour promouvoir le civisme.

Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Cahier d'écriture en main, plusieurs fois par année, leur directeur Alain Doré lance des défis dans son école. La fin de l'année rime toujours avec un gros projet d'écriture collectif mettant en pratique les notions apprises pendant l'année. Cette année, les élèves ont rendu leur école légendaire avec quatre légendes. Tous ensemble ils ont créé les personnages inspirés d'enseignants de l'école, imaginé des lieux et composé des textes originaux, colorés et humoristiques.

Avec ses petits artistes, Nathalie Tremblay, enseignante en arts plastiques, a créé huit maquettes et des personnages issus des légendes. En arts dramatiques, Émilie Gauthier a encadré ses jeunes comédiens pour monter des sketches qui ont été filmés par Nicolas Normandeau et Nicolas Levesque, de l'école secondaire Kénogami.

Fier de son école, monsieur Doré cherchait une façon de faire voir le talent de son audacieuse équipe... Monique Laprise, responsable de la bibliothèque Kénogami, a donc accepté d'accueillir les légendes format géant qui seront exposées tout l'été pour permettre à la communauté de voir le talent des enfants.

Le 15 juin dernier, c'était le grand jour du vernissage à la bibliothèque. Pour l'occasion, Thierry Simard a lu la légende «Un mémorable vendredi 13 au village fantôme» qu'il a en partie écrite avec son équipe. L'histoire se déroule au village fantôme de Val Jalbert.

Avec ses petits artistes, Nathalie Tremblay, enseignante en... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau) - image 2.0

Agrandir

Avec ses petits artistes, Nathalie Tremblay, enseignante en arts plastiques, a créé huit maquettes et des personnages issus des légendes.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

Au coeur du civisme

Le 14 juin dernier, plus de 400 élèves et le personnel enseignant de l'école Saint-Isidore/Saint-Denis de Chicoutimi ont marché dans leur quartier pour promouvoir le civisme. Brandissant des pancartes portant des messages de respect, ils ont chanté et répété des slogans imprégnés par les bonnes manières.

Pendant toute l'année, ces élèves devaient faire preuve de civisme en utilisant des mots polis ou en posant des actions comme lever sa main, ramasser ses choses et être courtois avec ses amis. Leurs bons comportements leur valaient des cartes. Chacun devait accumuler six cartes afin d'obtenir le roi de coeur et être éligible aux tirages de plusieurs cadeaux, dont deux trottinettes.

L'idée vient de Josée Dallaire, animatrice de vie spirituelle et d'engagement communautaire. Depuis deux ans, avec le comité «les as du civisme», madame Josée et huit élèves de la cinquième et sixième année encouragent leur école à relever plusieurs défis. Ce projet, qui met entre autres de l'avant le savoir-vivre, la politesse et le respect, a eu pour effet d'améliorer le climat dans l'école.

Pour terminer l'année en beauté, tout le monde s'était vêtu de rouge pour former un grand coeur qui a été immortalisé par l'énergique Michel Martineau, propriétaire du Jumpaï Trampoline Acrobatique. Du haut de sa nacelle portative, il a réalisé quelques magnifiques clichés qui resteront des souvenirs inoubliables.

Une petite table sur laquelle reposent quelques fruits... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Une petite table sur laquelle reposent quelques fruits et quelques bouteilles d'eau, en guise d'encouragement pour les cyclistes et les coureurs, en a impressionné plus d'un.

Photo courtoisie

Une belle initiative

En passant dans la rue Ballantyne à Chicoutimi, Janick Lajoie fut très impressionnée de voir l'initiative d'une famille qui avait installé un petit coin de ravitaillement pour les sportifs.

«Il faut que je vous partage ça parce qu'on ne voit pas ça souvent et je trouve le geste et l'attention formidables», écrivait Janick sur sa page Facebook le 21 juin dernier. Une petite table sur laquelle reposent quelques fruits et quelques bouteilles d'eau, en guise d'encouragement pour les cyclistes et les coureurs, en a impressionné plus d'un.

«Félicitations pour ce geste et bravo! Aujourd'hui, on ne voit plus ça souvent», poursuit l'internaute. Du 17 au 19 juin, la table de ravitaillements n'a pas chômé!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer