Un mur d'escalade symbolique

Le 13 juin dernier, Constance Levesque, bénévole depuis... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Le 13 juin dernier, Constance Levesque, bénévole depuis 13 ans pour le Club des petits déjeuners de l'école Saint-Jean-de-Bégin, a coupé le ruban pour l'inauguration officielle du mur d'escalade sous le regard amusé de ses complices.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

La petite école Saint-Jean-de-Bégin, composée de 56 élèves, brillait le 13 juin dernier alors qu'elle dévoilait officiellement son mur d'escalade.

Tout a commencé quand Martyne Girard, la secrétaire de l'école, intercepta Maxime St-Gelais, enseignant en éducation physique, en début d'année. « Madame Martyne m'avait dit que le Club des petits déjeuners avait des bourses à remettre aux écoles qui souhaitaient améliorer leur équipement sportif », explique monsieur Maxime.

Comme il avait remarqué que ses élèves aimaient grimper, et ayant vu plusieurs murs d'escalade dans les écoles où il a travaillé, l'homme décida de soumettre son projet en s'assurant d'avoir l'appui de ses collègues.

Quand leur projet fut accepté par le Club des petits déjeuners, l'aventure commença ! L'enseignante en arts plastiques Christel Mailloux Munger demanda à tous les élèves de créer un dessin en respectant le thème des saines habitudes de vie. Elle s'inspira d'une dizaine de ces oeuvres pour peindre le mur du gymnase qui devint le mur d'escalade. Évidemment, plusieurs membres du personnel lui donnèrent un coup de main. 

Ce mur d'escalade marquera aussi la retraite de Constance Levesque, bénévole au Club des petits déjeuners depuis 13 ans. Madame Constance est devenue la grand-maman et la confidente de centaines d'enfants de la petite école primaire de Bégin. 

En poste tous les matins dès 6 h, elle prépare le déjeuner d'une trentaine d'enfants de l'école Saint-Jean. Vers 7 h 30, alors que le service commence, elle peut compter sur des parents bénévoles pour l'aider. En septembre 2016, madame Constance ne sera pas en poste. Elle a pris sa retraite bien méritée et passera le flambeau à Mélissa Deraspe, une mère bénévole qui, à son tour, a des idées plein la tête. 

Rappelons que le Club des petits déjeuners, dans les écoles et les milieux communautaires, fonde son action sur l'importance d'assurer une saine alimentation aux enfants et aux adolescents, ainsi que sur la formation des jeunes et des bénévoles, ce qui incite à la mobilisation communautaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer