Des cartes d'espoir pour les survivants

Une vingtaine des 42 élèves de l'école La... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Une vingtaine des 42 élèves de l'école La Source, ayant travaillé sur ce projet, étaient présents lors du Relais pour la vie afin de distribuer 300 cartes aux survivants. Un moment touchant que les enseignantes, Cindy Boivin et Sonia Gauthier promettent de refaire.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Le 3 juin, une vingtaine d'élèves de l'école La Source de Saint-Honoré et leurs enseignantes, Sonia Gauthier et Cindy Boivin, vivaient une activité qui concrétisait une année scolaire inoubliable. Ils ont offert 300 cartes aux survivants présents lors du Relais pour la vie qui a eu lieu au Pavillon sportif de l'UQAC.

Le touchant moment a arraché quelques larmes aux enfants bien conscientisés par les souffrances qui viennent avec le cancer. Émus, certains survivants souhaitaient rencontrer personnellement le petit artiste derrière cette oeuvre d'art symbolique. «Toutes les cartes portent un message d'espoir adressé au survivant du cancer et écrit par les élèves. Évidemment, les cartes ont aussi été confectionnées par eux», explique l'enseignante, Madame Cindy. Ce projet artistique, en branle depuis plus de cinq mois, a fait partie des privilèges offerts aux enfants quand ils avaient bien travaillé en classe. La fabrication de leurs cartes fut un plaisir quotidien.

Mesdames Cindy et Sonia prônent l'enseignement au travers de motivants projets. C'est de cette façon qu'elles arrivent à diminuer la discipline et à amener un climat harmonieux dans leurs classes respectives de troisième et quatrième année.

Les idées de ces deux amies ont souvent un lien avec la communauté et permettent aux enfants de prendre beaucoup de confiance en eux.

C'est avec un esprit d'entraide et leurs aptitudes... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau) - image 2.0

Agrandir

C'est avec un esprit d'entraide et leurs aptitudes pour le travail d'équipe que Tristan Dassylva, Thomas Dechamplain et Florence Mergeay ont planté un arbre et un poteau pour préserver leur plantation.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

200 arbres

L'école Trefflé-Gauthier de Jonquière a planté 200 arbres le 2 juin. Ce projet fermait la boucle pour une enseignante qui s'était donné la mission d'imprégner son année scolaire en s'inspirant des arbres.

Ses élèves se sont sensibilisés aux précieux atouts des arbres. «Et j'ai voulu faire participer toute l'école avec cette plantation qui servira de mur coupe-vent à l'arrière de la cour de récréation», précise l'enseignante Annie Boudreault.

Des érables à sucre et des épinettes grandiront sur cette partie de terrain vacant de Saguenay, qui a agi comme partenaire dans ce projet. Évidemment, ce n'est pas 100% des arbres qui survivront, mais gageons que les élèves auront leur plantation à l'oeil!

Cette activité, qui prenait une dizaine de minutes par arbres, a permis aux 165 jeunes de vivre un petit moment amusant où ils ont mis en pratique leurs aptitudes pour le travail d'équipe.

Certains ont même dû trouver des solutions face à un sol rocailleux et pas toujours commode!

Le 27 mai dernier, le personnel et les... (Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau) - image 3.0

Agrandir

Le 27 mai dernier, le personnel et les élèves de l'école Notre-Dame de Roberval ont fêté la fin des vendredis « énergie » avec plusieurs activités au menu.

Photo Le Progrès-dimanche, Mélissa Viau

Les vendredis «énergie»

C'est sous le thème «Saute dans le rythme» que les élèves de l'école Notre-Dame de Roberval ont vécu l'année scolaire 2015-2016. En combinant la musique et l'exercice physique, à toutes les récréations du vendredi après-midi, ils ont découvert la danse hip-hop en passant par le Zumba et la danse country.

«Les élèves devaient s'inscrire par groupe-classe à l'activité. La classe qui avait le plus participé remportait le trophée ''Saute dans le rythme'' pour la semaine. Une fois par mois, il y avait des activités tout l'après-midi du vendredi», explique le directeur de l'école, René Tremblay.

Le 27 mai, l'école Notre-Dame a fêté la fin des vendredis «énergie» en invitant Radio Énergie à venir animer leur après-midi. Tout le monde avait vêtu un gilet blanc pour démontrer leur sentiment d'appartenance à l'école. Les élèves de la maternelle à la sixième année avaient pratiqué une chorégraphie de Zumba préparée par Francesca Hudon, leur professeure de Zumba. Il y avait la présence de «FM», la mascotte de Radio Énergie, quatre animateurs pour s'occuper de deux structures gonflables et une animatrice de foule qui a fait bouger les élèves et le personnel.

Les parents et les grands-parents étaient également invités à venir faire leur tour pour vivre cette activité rassembleuse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer