Fini, le cube des non-fumeurs à Charles-Gravel

Les 1500 élèves de l'école secondaire Charles-Gravel viennent de participer à... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Les 1500 élèves de l'école secondaire Charles-Gravel viennent de participer à la fabrication d'une oeuvre d'art qui remplacera un symbole qui était en place depuis plus de 20 ans dans leur école. «C'était un gros cube qui avait été fait à l'époque où ça fumait dans l'école. Les élèves et les enseignants non-fumeurs avaient signé leur nom et mis une photo d'eux», explique Pascal Audet, animateur de vie spirituelle et d'engagement communautaire.

Valérie Tremblay et Sarah Brassard, entourées de Pascal... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 1.0

Agrandir

Valérie Tremblay et Sarah Brassard, entourées de Pascal Audet et quelques membres du gouvernement étudiant, étaient fières de voir leur oeuvre hissée au plafond de leur école.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Monsieur Pascal cherchait une façon originale de souligner la journée de la non-violence. «Les jeunes sont un peu tannés qu'on parle d'intimidation et je cherchais une façon d'impliquer toute l'école», explique Pascal Audet. En jasant avec Sarah Brassard et Valérie Tremblay, deux élèves qui se cherchaient justement un projet communautaire en lien avec leur formation, ils ont eu l'idée de remplacer le gros cube qui pendouillait près du Salon Jeunesse.

Pendant plus d'un mois, tous les midis, les deux artistes de cinquième secondaire ont donc fabriqué une grosse Terre. «Nous avons utilisé un ballon d'exercice, de la peinture, de l'uréthane et de la colle», précisent les finissantes, fières de laisser leur marque pour peut-être deux décennies!

Sarah et Valérie ont eu l'aide de leur enseignante en histoire, Karine Blackburn, qui adore les arts. «J'étais en première secondaire quand le gros cube non-fumeurs a été installé», se remémore madame Karine qui était bien fière d'accompagner ses élèves dans cette nouvelle création. Pour elle, c'était une façon de se remémorer ce passionné enseignant qu'était Stan D'Haese qui l'avait initiée aux arts plastiques.

Lorsque les élèves sont venus mettre leur nom... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 2.0

Agrandir

Lorsque les élèves sont venus mettre leur nom autour de la Terre, ils ont eu la chance d'entendre le témoignage d'Ann-Julie Simard qui a parlé de son parcours académique différent.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Témoignage

Lorsque les élèves sont venus mettre leur nom autour de la Terre, ils ont eu la chance d'entendre le témoignage d'Ann-Julie Simard qui finira son secondaire cette année, soit deux ans plus tard que les autres. Ses amis ne se doutaient pas que son parcours était si différent.

Devant les 50 groupes de l'école, Ann-Julie a répété sa petite histoire. «Il ne faut jamais se mettre à l'écart même si on se sent différent», a lancé la jeune fille. Pour elle, tout s'est écroulé lors de sa sixième année, alors que des tensions dans sa famille ont eu raison de sa réussite scolaire. «Je suis entrée au secondaire en cheminement particulier pour refaire ma sixième année. Je ne comprenais pas pourquoi j'étais séparée de mes amis. On venait de me dire que j'étais différente», poursuit-elle. C'est tout de même grâce à ce parcours différent qu'elle est devenue ce qu'elle est aujourd'hui.

N'apprenant pas de la même façon que les autres, elle a fini par accepter l'encadrement que l'école lui offrait. Dans ce plan d'intervention, l'élève a fait la connaissance d'enseignants et d'intervenants inoubliables. Grâce à ses efforts, en troisième secondaire, elle a pu regagner le régulier. «C'est très rare que des élèves réussissent à se sortir du cheminement particulier», précise la jeune fille de 18 ans. L'an prochain, elle entrera au cégep pour éventuellement étudier en chimie analytique!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer