Apprendre à vivre avec une différence

Vingt-trois élèves de l'école Trefflé-Gauthier, de la classe... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Vingt-trois élèves de l'école Trefflé-Gauthier, de la classe de madame Annie Larouche, ont vécu une journée sans se servir d'une de leur main afin de comprendre les contraintes du quotidien.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / À l'école Trefflé-Gauthier de Jonquière, une enseignante a eu une bonne idée pour faire comprendre à ses élèves de cinquième-sixième année combien il peut être difficile et frustrant de vivre avec une différence. Annie Larouche s'est inspirée d'une de ses élèves pour conscientiser sa classe aux contraintes quotidiennes rencontrées lorsqu'on ne peut pas utiliser un de ses membres.

« J'ai une élève qui a une malformation à la main. Seulement pour aller chercher ses livres, c'est plus long qu'un autre élève », explique madame Annie. Pendant une journée, les 23 élèves, âgés en moyenne de 11 ans, ont passé la journée avec une mitaine.

Évidemment, les autres élèves de l'école étaient intrigués de voir leurs collègues se promener avec une mitaine ! Ça suscitait bien des questions. « Ils ont tellement aimé leur expérience qu'ils ont voulu essayer de vivre d'autres différences », poursuit la dynamique enseignante. Ils ont donc passé un avant-midi sans parler et un autre sans voir.

Même si ces expériences ont un petit côté amusant qui change la routine, chacun en ressort grandi et plus sensible. « Comme mes élèves en veulent encore, je leur réserve des petites surprises pour les prochains mois », a confié madame Annie devant le regard ébahi de sa classe.

À Trefflé-Gauthier, on célèbre les différences grâce à... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau) - image 2.0

Agrandir

À Trefflé-Gauthier, on célèbre les différences grâce à un train thématique. En février, on a exploré l'amitié.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Lumière sur les différences

À l'école Trefflé-Gauthier, les différences sont mises de l'avant. Des classes d'adaptation scolaire, regroupant des élèves avec des difficultés d'apprentissage, sont intégrées dans l'école. Plusieurs fois par mois, des ateliers sont organisés pour bien intégrer ces enfants différents.

Véronique Godin, technicienne en éducation spécialisée, a aussi mis en place un train qui, tous les mois, présente un thème en lien avec les différences. En février, on explore l'amitié sous toutes ses facettes. « Il y a des activités spéciales chaque mois où tous les âges et tous les niveaux sont mêlés. Les élèves doivent donc respecter l'âge et les aptitudes de tout le monde », précise madame Véronique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer