Un livre pour enfants au profit de Leucan

Impliquée et la tête pleine de projets, Gabrielle... ((Courtoisie))

Agrandir

Impliquée et la tête pleine de projets, Gabrielle Bédard aura marqué sa dernière année au secondaire avec ce conte pour enfants qu'elle a réalisé en mettant à profit ses compétences acquises dans le programme excellence.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

Depuis trois ans, Gabrielle Bédard s'implique activement pour Leucan. La première année, elle avait participé à un rase-o-thon. Les 2000 $ en dons amassés, pour sa tête mise à prix, avaient été versés à l'organisme qui vient en aide aux enfants malades. « Cette expérience, que je voulais réaliser depuis au moins cinq ans, m'a apporté beaucoup de bonheur et de sérénité que j'ai voulu partager avec ma communauté par le biais d'un écrit », explique Gabrielle.

C'est pourquoi, l'année suivante, l'adolescente publiait un livre sur sa vision de la vie dont les profits de 2000 $ ont été versés à Leucan. Pour son implication 2015, elle récidive avec la publication d'un autre livre, cette fois, pour les enfants. « Mon nouveau livre est disponible chez Archambault et tous les fonds seront encore une fois versés à Leucan », explique Gabrielle qui, quelques jours après l'avoir installé sur les tablettes de la librairie, avait déjà 600 $ de récoltés.

Les huit petits contes, qui s'adressent aux enfants, ont pour objectif de les familiariser avec les animaux, dont les insectes, les ratons laveurs, les corneilles et autres bêtes sauvages. Le 24 avril dernier avait lieu son lancement au Salon des professeurs de l'école de l'Odyssée Dominique-Racine de Chicoutimi. L'auteure, qui signe Marie-Thé Gabrielle Bédard, est une finissante de l'école et s'implique activement dans cette dernière année, souhaitant de tout coeur laisser sa trace.

Du haut de ses 17 ans, son amour pour l'écriture a officiellement débuté à la fin de son primaire, en 2009, alors qu'elle publiait le livre de fiction Les loups. « Les Fables de l'Aventure est mon troisième projet d'écriture qui s'inscrit dans une continuité d'engagement scolaire », poursuit la jeune femme. En effet, pendant sa dernière année scolaire, elle devait réaliser un projet mettant à profit ses compétences disciplinaires acquises lors de son parcours dans le programme excellence.

Gabrielle a donc décidé de mettre en pratique ses connaissances en français et en anglais, car elle a fait une version anglaise des Fables de l'Aventure. Pour les notions d'arts plastiques, elle a illustré à l'aquarelle ses contes. Douée dans l'organisation d'évènements, elle a aussi fait preuve de débrouillardise en s'impliquant dans la recherche de commanditaires jusqu'à la préparation du lancement de son troisième livre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer