Elles rêvent de démarrer leur garderie

Érika Savard et Naomie Roussel sont fières de... ((Photo Le Quotidien, Mélyssa Viau))

Agrandir

Érika Savard et Naomie Roussel sont fières de leur entreprise «Gardiennes coeur d'or». Coralie et Eliot Marcil figurent parmi leurs premiers clients.

(Photo Le Quotidien, Mélyssa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Érika Savard et Naomie Roussel ne sont pas des gardiennes comme les autres. Elles ont une véritable passion et rêvent, un jour, d'avoir leur garderie ensemble. Tout a commencé en décembre 2013 alors qu'elles se sont mises à garder des enfants chacune de leur côté. Quelques mois plus tard, remarquant leur engouement commun pour les enfants, les deux amies fréquentant l'école secondaire de L'Odyssée Lafontaine ont décidé de démarrer leur entreprise.

Les «Gardiennes coeur d'or», ce sont deux filles de Chicoutimi âgées de 12 et 13 ans qui offrent un service personnalisé de gardiennage à domicile.

«Selon l'âge des enfants, on amène des jouets, on prépare des jeux et on organise des chasses au trésor», explique Naomie. Le 5 mai, les deux jeunes entrepreneures fêteront la première année de leur petite entreprise qui compte plus de 50 clients, plusieurs contrats réguliers et 1143 abonnés à leur page Facebook.

«Quand on a eu 700 clics ''J'aime'' sur notre page Facebook, on a fait un concours pour remercier nos fans en faisant tirer une paire de billets pour le Centre d'amusement Savana», précise Érika. Professionnelles et sérieuses, les Gardiennes coeurs d'or se démarquent par leur sens de l'organisation. Leur maturité nous fait oublier qu'elles sont seulement en première secondaire.

Eliot et Coralie Marcil font partie des premiers enfants qui ont été confiés aux Gardienne coeur d'or.

«Les enfants les réclament quand ils sont trop longtemps sans les voir», lance Mélanie Blouin, la maman des enfants de trois et cinq ans! Évidemment, Naomie et Érika sont encouragées par leurs parents qui sont toujours disponibles pour les accompagner lors des premières rencontres avec les clients en plus d'assurer leur transport entre les secteurs de Chicoutimi-Nord, Laterrière, Arvida et Jonquière.

«Nous avons beaucoup d'expérience avec les enfants de 0 à 10 ans et nous fournissons toujours nos références ainsi que notre CV. En 2012, nous avons suivi notre cours de Gardiennes Averties de la Croix-Rouge canadienne», mentionnent les filles.

Sur leur page Facebook, tous les samedis, elles y affichent leur tableau de disponibilités de la semaine et le modifient au besoin. Elles s'ajustent constamment afin d'améliorer leur service.

«Suite à plusieurs annulations de dernière minute, pour le bon fonctionnement de notre entreprise, depuis la fin février, on fait signer un petit contrat qui permet de nous dédommager quand une famille annule un gardiennage», concluent les gardiennes. Pour en savoir plus, adhérez à leur page Facebook ou contactez-les par courriel: gardiennecoeurdor@hotmail.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer