La vraie vie des princesses

Grâce à leur recherche sur la reine Victoria,... ((Photo Le Quotidien, Mélyssa Viau))

Agrandir

Grâce à leur recherche sur la reine Victoria, Florence Provencher, Alice Villeneuve et Emmanuelle Savard ont découvert que la vraie vie de château ressemble plus ou moins aux histoires de princesses qui ont marqué leur enfance.

(Photo Le Quotidien, Mélyssa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

Florence, Alice et Emmanuelle ont connu une époque de leur enfance où elles se pâmaient littéralement pour les histoires de princesses. Dans le cadre d'un travail en éthique et culture religieuse, les filles, maintenant âgées de 13 et 14 ans, ont fait une recherche sur la reine Victoria afin de découvrir la réelle vie de château.

« On s'imagine l'histoire typique des films où la joie règne dans le royaume et où il fait bon vivre. Pourtant, la vie royale n'est pas aussi facile et joyeuse qu'elle prétend l'être », racontent les élèves de deuxième secondaire de l'Odyssée Lafontaine.

En effet, née en 1819, au palais de Kensington, la reine Victoria a connu une enfance plutôt triste. Elle a grandi à l'écart des autres enfants afin de recevoir une éducation très stricte et privée de toute forme d'influence. Couronnée à 18 ans, elle a eu le plus long règne de tous les temps, soit près de 64 ans.

Évidemment, avec les histoires de château, viennent les grandes histoires d'amour. Dans leurs recherches, Emmanuelle, Florence et Alice avaient bien hâte de tomber sur cet épisode de la vie de la reine Victoria. Selon elles, le mariage entre la reine Victoria et le prince Albert était imprégné d'amour puisque leur union, entre cousin et cousine, semait la controverse. De leur amour sont nés neuf enfants. « On dit que son mariage s'est révélé extrêmement heureux et qu'elle et son mari s'aimaient réellement, alors que presque la totalité des alliances par mariages royaux est basée sur l'agrandissement de leur propre territoire et des richesses de leur prochain », réfléchit Florence.

Depuis la réalisation de ce travail, Alice porte un intérêt particulier aux évènements reliés à la royauté. « La royauté est le signe de courage pour l'Angleterre. Elle dure depuis des siècles et durera encore longtemps », ajoute Alice. Ceux qui s'intéresseront à ce personnage marquant découvriront une femme forte, une épouse aimante et une mère dévouée. « Tous les documents que j'ai lus sur la vie de cette reine font mention de l'amour qu'elle portait à son mari... Amour qui encore aujourd'hui doit faire l'envie de bien des gens », conclut Emmanuelle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer