Les faux épinards de Popeye

Voici un personnage de bande dessinée qui fait... ((Collaboration spéciale))

Agrandir

Voici un personnage de bande dessinée qui fait manger des épinards aux enfants depuis 80 ans !

(Collaboration spéciale)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélissa Viau
Le Quotidien

(Chicoutimi) Dans les années 1930, Elzie Cryler Segar a créé Popeye le marin, un personnage de bande dessinée qui devenait fort en mangeant des épinards.

Monsieur Segar avait choisi ce légume à la demande du gouvernement qui souhaitait promouvoir la consommation de légumes en général. L'idée était bonne et fait encore des petits. On a toujours faussement pensé que Popeye devenait fort grâce au fer contenu dans les épinards. Il est vrai qu'une tasse d'épinards contient 6,5 mg de fer, ce qui est appréciable. Mais les épinards contiennent aussi de l'acide oxalique, un composé qui neutralise le fer et l'empêche d'être absorbé par le corps. Les épinards sont plutôt riches en béta carotène, le précurseur de la vitamine A. Pour en savoir plus, lisez les Manchettes scientifiques d'Ariel Fenster au www.mcgill.ca/oss.

La nourriture et la télévision

Quand j'étais petite, je voyais une annonce à la télévision qui m'attirait beaucoup. C'était une soupe avec des nouilles en forme de lettres. Elle me semblait délicieuse, mais ma mère refusait de nous en acheter, prétextant que sa cuisine était meilleure. Devant notre insistance, ou pour nous donner une bonne leçon, un soir, elle nous servit la fameuse soupe en canne. Après deux bouchées, les pâtes gluantes me roulaient dans la bouche. Ma soeur non plus n'avait pas été charmée par le plat. Même notre gourmande petite chienne Cannelle avait refusé de manger cette chose. Surprenant que ce produit existe encore aujourd'hui ! Par la suite, puisqu'il fallait le voir ou y goûter pour le croire, ma mère nous amenait souvent dans les magasins, ma soeur et moi, pour nous faire voir la réalité qui différait des annonces publicitaires. Je me souviens entre autres d'une cuisinière pour enfants qu'on croyait immense. Dans le magasin, le jouet nous avait déçues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer