École de l'Odyssée-Lafontaine

Le pBone trombone bien implanté

Selon leur enseignant en musique, Steve Langevin, les... ((Photo Mélissa Viau))

Agrandir

Selon leur enseignant en musique, Steve Langevin, les élèves du programme excellence de l'école de l'Odyssée Lafontaine seront prêts à livrer une performance en public d'ici trois mois.

(Photo Mélissa Viau)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

(Chicoutimi) Tous les élèves de l'école secondaire de l'Odyssée-Lafontaine de Chicoutimi qui aiment la musique, peu importe leur calibre, ont la chance d'expérimenter un instrument de musique original qui vient de faire son entrée au sein de leur école.

Depuis le mois de septembre, Steve Langevin, enseignant en musique, initie près de 150 élèves au pBone. Ces trombones nouveau genre, faits de plastique coloré, sont beaucoup plus abordables. C'est pourquoi l'école s'est permis d'en acheter une trentaine. C'est grâce à cet instrument que monsieur Steve souhaite mousser l'option musique et donner une couleur à son école. Lors du passage du Progrès-Dimanche, les élèves de la classe d'Isabelle Godin en étaient à leur quatrième cours. Pour ces jeunes ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA), la pratique d'un instrument est un défi de taille. « C'est surprenant de voir qu'ils ont une facilité à faire des sons », constate l'enseignant en musique.

Les sept élèves étaient bien motivés à relever ce défi. « Lors de leur premier cours, la bibliothécaire, juste en bas de mon local, croyait que les élèves soufflaient dans des trompettes comme on voit dans les arénas », souligne monsieur Steve en riant.

Puisque les TSA n'apprennent pas de la même façon, l'enseignant s'est adapté à sa clientèle. « Je leur apprends à jouer comme on apprend à un enfant à parler », poursuit l'enseignant en musique. Âgés de 12 à 14 ans, ces jeunes vivent avec beaucoup d'enthousiasme leur première expérience musicale. « Après leur cours d'une heure, ils sont complètement vidés », précise Nathalie, leur éducatrice. Les sons, pas encore bien maîtrisés à la perfection, ont de quoi faire pouffer de rire les jeunes apprentis. « C'est une vraie thérapie par le rire ce cours », lance madame Nathalie en riant avec ses élèves amusés.

Programme excellence

Dans le programme excellence, axé sur les sciences, offert à Lafontaine, les élèves doivent choisir un cours optionnel. Trente d'entre eux ont choisi la musique et la plupart avaient de l'expérience avec un instrument, mais personne n'avait encore joué de pBone. Steve Langevin avoue que ce sont des jeunes perfectionnistes qui ont l'habitude de travailler. Son défi était de taille puisqu'en musique, il souhaite apprendre à ses élèves à jouer et à s'amuser. Après une vingtaine d'heures de cours, ce groupe maîtrise bien le pBone et leur enseignant prévoit qu'ils seront prêts à offrir un spectacle d'ici trois mois. De plus en plus à l'aise avec leur instrument, certains font même des demandes spéciales pour apprendre des chansons tirées du répertoire de leur iPod.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer