Soirée poésie sur le quai Laurier-Simard

La soirée de poésie s'est déroulée sur le... (Photo Le Progrès, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La soirée de poésie s'est déroulée sur le quai Laurier-Simard, en bordure de la baie des Ha!Ha!

Photo Le Progrès, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Installées sur le quai Laurier-Simard à La Baie, devant le fjord et sur un fond de soleil couchant, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour assister à une soirée de lecture de poésie, jeudi soir. L'événement, organisé de concert par le Musée du Fjord et le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mettait en valeur des auteurs de la région, sur le thème « Cap sur l'éternité ».

« Il s'agit d'une soirée de poésie et musicale, qui s'inscrit dans le cadre de la présentation de l'exposition Pour l'éternité : Rêve humain et réalités de la science. Dans le cadre de cette exposition, le musée décline plusieurs activités culturelles, et on trouvait intéressant de travailler avec le Salon du livre pour organiser une soirée de poésie », explique la directrice générale du Musée du Fjord, Guylaine Simard.

Les auteurs Jean-François Caron, Danielle Dubé, Dany Tremblay et François Bernard Tremblay ont tous lu des extraits de leurs ouvrages.

« Danielle Dubé a lu les textes de Nicole Houde, une auteure importante de la région qui est décédée l'année dernière », ajoute la directrice générale du Salon du livre, Sylvie Marcoux.

En plus des textes et des poèmes déclamés à la population, la violoncelliste Marie-Pier Simard-Gagnon, qui a participé à l'émission Virtuose de Radio-Canada, a joué quelques pièces, entre les présentations des écrivains.

« Guylaine rêvait d'organiser une soirée de poésie sur ce quai. Elle m'a approchée, et j'ai embarqué. Au fil des rencontres, j'ai croisé plusieurs auteurs qui avaient écrit de nouveaux textes, et ce sont ces personnes qui ont participé à cette première édition », raconte Mme Marcoux.

Pour les organisatrices, l'événement est un succès, et elles espèrent bien pouvoir retenter l'expérience prochainement. En effet, alors qu'elles s'attendaient à avoir une trentaine de personnes, environ 50 se sont présentées. Quelques passants, qui se promenaient à pied ou à vélo, se sont même arrêtés pour assister aux présentations. En plus d'être la première édition de la soirée de lecture de poésie, il s'agissait du premier partenariat entre le Salon du livre et le Musée du Fjord.

« C'est vraiment plaisant. Et on est dans un processus, avec le Salon du livre, qui s'appelle "Le Salon s'invite". C'est la première fois qu'on s'invite à La Baie, avec le Musée du Fjord. C'est extraordinaire », mentionne l'auteur François Bernard Tremblay, qui a également animé la soirée.

D'après Guylaine Simard, un événement comme celui de jeudi permet d'élargir l'offre culturelle du Saguenay, de diversifier la programmation du musée, de faire connaître des auteurs de la région, et d'aller chercher un nouveau public. Bref, il s'agit d'une situation où il n'y a pas de perdants, selon elle. 

« C'est une préoccupation qui est constante pour nous, que ce soit le musée ou le Salon du livre. On veut faire connaître la culture, notre histoire régionale et la science. Parce que sans public, on n'a pas de raison d'exister. Alors je pense que c'est un bel événement qui mélange art et science », conclut Mme Simard.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer