Le slam en pleine effervescence

Anick Martel, slammestre et coorganisatrice des soirées de... (Photo courtoisie, Sophie Gagnon-Bergeron/Canopée Médias)

Agrandir

Anick Martel, slammestre et coorganisatrice des soirées de slam à Saguenay, dresse un bilan positif de la troisième année de Slam Saguenay. Elle entrevoit la prochaine année avec optimisme.

Photo courtoisie, Sophie Gagnon-Bergeron/Canopée Médias

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Le slam est en pleine effervescence au Saguenay-Lac-Saint-Jean où l'art oratoire se fera de plus en plus entendre au cours des prochaines semaines. Le slam s'installera d'ailleurs au Lac-Saint-Jean, où une nouvelle ligue fera son apparition dès l'automne.

La troisième saison de la ligue Slam Saguenay tire à sa fin. Ne reste que la finale réunissant huit slameurs, laquelle se tiendra le 19 septembre prochain au Bar à Pitons de Chicoutimi. Anick Martel, coorganisatrice des soirées de slam aux côtés de Marilyne Renaud et Julie Bernier, dresse un bilan plus que positif de la dernière saison. 

« On a eu une quinzaine de nouveaux poètes qui se sont commis sur scène. Notre public est stable. La salle est toujours pleine. De plus en plus de nouveaux viennent. Ici, le slam est en pleine effervescence. On le voit notamment par les différentes collaborations qu'on fait. »

Parmi ces collaborations, notons celle qui lie la ligue à la radio de l'UQAC. L'ensemble des prestations de la dernière saison est disponible au ceuc.ca.

Chaque vendredi de la saison estivale, un slameur aura également l'occasion de se faire entendre dans le cadre de capsules diffusées à la télévision de Radio-Canada. « Dix slameurs ont tourné leur capsule. Chacun propose un texte de deux à trois minutes. Les capsules seront diffusées au téléjournal, puis les samedis à 10 h 30 et les lundis à 9 h. C'est une première », affirme Anick Martel avec fierté. « Pour les slameurs, c'est une façon de travailler l'interprétation de façon différente. C'est aussi une excellente vitrine. »

Nouvelle équipe

Slam Saguenay fait aussi des petits. Une nouvelle équipe est en train de prendre vie du côté du Lac-Saint-Jean. « Lionel Barbeau, dont les deux filles adolescentes sont passionnées de slam, initie la mise en place d'une équipe avec Vicky Tremblay, médiatrice culturelle. Les soirées de slam auront lieu au Vieux Couvent de Saint-Prime à compter de l'automne », se réjouit Anick Martel. 

En attendant, le 18 août, une soirée spéciale se tiendra à l'Auberge Île-du-Repos de Péribonka. « Ce sera un combat de slam. On se paye aussi la traite avec des slams improvisés, des slams en équipe, des thèmes imposés. Le même type de soirée sera organisée le 9 septembre au Bistro de L'Anse. »

À compter de la mi-octobre, l'équipe de Slam Saguenay offrira également des ateliers de francisation aux personnes nouvellement installées en région dans le cadre du programme de médiation culturel Éveille ma culture de Saguenay. « Les ateliers visent à améliorer et à travailler la langue autrement. »

Par ailleurs, pour une première fois en 10 ans, le Grand Slam, un événement qui rassemble une fois par an l'élite de cette discipline au Québec, se déroulera ailleurs qu'à Montréal. « Ça aura lieu à Rimouski les 13, 14 et 15 octobre prochains. On est vraiment content. On voulait un événement hors centre pour que le public puisse vivre l'effervescence et pour partager la poésie. On apprend autant à en voir qu'à en faire », assure Anick Martel qui entrevoit la quatrième année d'existence de Slam Saguenay avec optimisme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer