Troisième acte chez Guylaine Rivard

La comédienne Guylaine Rivard interprète Éva, une vieille... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

La comédienne Guylaine Rivard interprète Éva, une vieille dame dont l'histoire est racontée au public dans Entre 4 murs: Facteur d'isolation.

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Pour une troisième fois en quelques mois, le public sera invité à prendre place dans une maison du centre-ville de Jonquière afin de découvrir une toute nouvelle création du Théâtre CRI. Cette fois, c'est Entre 4 murs : Facteur d'isolation, une pièce mise en scène par Vicky Côté, qui sera présentée du 29 mars au 2 avril, à 20 h.

Entre 4 murs: Facteur d'isolation propose de revivre... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Entre 4 murs: Facteur d'isolation propose de revivre quelques bribes de la vie d'une vieille dame qui habite depuis des années dans la même maison.

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Depuis quelques jours, l'équipe du Théâtre CRI se réunit à nouveau au 3967 Saint-Antoine. La maison centenaire où réside la directrice artistique du Théâtre, Guylaine Rivard, ainsi que le directeur technique Serge Potvin, est de nouveau transformée en salle de théâtre.

« On travaille vraiment de façon intensive. On répète huit jours consécutifs, puis on offre cinq représentations. Ça oblige à avoir une bonne préparation, mais il y a quelque chose d'excitant dans l'intensité », affirme Vicky Côté qui après avoir campé des personnages dans les deux précédentes créations du projet, se concentre cette fois sur la mise en scène.

À compter du 29 mars, cinq représentations de Facteur d'isolation seront présentées. « Dans Facteur d'isolation, on suit une soirée dans la vie d'Éva, une femme âgée qui prépare un souper. À travers ça, on raconte des bribes de sa vie dans la maison qu'elle habite depuis longtemps. On part à la découverte de ce personnage », décrit Vicky Côté.

La pièce se déroule dans la cuisine et une partie du salon. Dès le départ, chaque metteur en scène s'est vu attribuer une pièce de la maison pour camper son histoire. « Ç'a permis de configurer l'histoire que chacun de nous allait faire vivre aux personnages. Le décor est fonctionnel et il est déjà là. Faire avec ce qu'il y a dans la maison, ç'a été le principal défi, mais aussi l'élément motivateur. On utilise le lieu pour le meilleur et pour le pire. »

Les personnages seront campés par Éric Chalifour, Andrée-Anne Giguère et Guylaine Rivard, la même troupe que les deux précédentes créations. « En revenant avec la même gang, dans les mêmes lieux, on a des facilités à sortir des idées. Il y a une belle chimie. On retrouve les mêmes comédiens, mais on aborde les pièces sous des angles différents. »

Les deux premières créations du Théâtre CRI, présentées en septembre et en novembre, ont attiré bon nombre de personnes.

« C'est quelque chose de nouveau, c'est différent et ça se passe dans une maison centenaire. C'est vraiment bien », assure la metteure en scène. « Je suis aussi contente parce que ça donne lieu à de belles performances d'acteurs. Les comédiens créent des personnages attachants. La vieille dame de la pièce incarne un peu nos grand-mères. »

La présentation de Entre 4 murs : Facteur d'isolation, qui devrait durer environ 1 h 15 a été repoussée d'un mois en raison de l'incendie qui a ravagé le centre communautaire Saint-Marc de La Baie, où logeait le Théâtre à Bout Portant. Ce jour-là, Vicky Côté, directrice générale et artistique de l'organisme, a vu s'envoler en fumée les décors, costumes et accessoires de huit années de travail. « C'est une période chargée en travail, en émotions et en gestion », confirme-t-elle.

« La Société d'art lyrique du Royaume nous a offert un local en attendant que les choses se règlent, mais c'est temporaire. On attend toujours des nouvelles de la Ville. »

Malgré la charge de travail qu'elle doit accomplir, Vicky Côté avait envie de s'investir dans Entre 4 murs. « Plonger dans la création, ça rappelle pourquoi on fait ça », assure celle qui a été témoin d'une belle solidarité autant du milieu, que des autres compagnies de théâtre et de la population. »

Il est préférable de réserver une place afin d'assister à Entre 4 murs : Facteur d'isolation. Une quarantaine de places seulement sont disponibles pour chacune des représentations.

Le coût d'entrée est de 25 $ et de 22 $ pour les étudiants et les travailleurs culturels.  Un forfait pour assister aux deux dernières créations d'entre 4 murs est aussi disponible au coût de 40 $.  (418-542-1129 ou www.theatrecri.ca).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer