Le groupe vocal Émotions fête ses 25 ans

Le groupe vocal Émotions attend les mélomanes les... (Courtoisie)

Agrandir

Le groupe vocal Émotions attend les mélomanes les 27 et 28 mai, à l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Il présentera son spectacle annuel, le 25e de son histoire, en interprétant des chansons provenant des répertoires francophone et anglophone.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Même si le groupe vocal Émotions existe depuis un quart de siècle et que son spectacle annuel est vu par près de 900 personnes, le responsable des communications, Guy Deschenes, a le sentiment qu'il reste méconnu. « Quand je dis que j'en fais partie, les gens ne savent pas à quoi je fais référence », confie-t-il.

Le plus important réside ailleurs, cependant, notamment dans le plaisir qu'éprouvent ses 25 membres provenant, pour l'essentiel, du Saguenay. Dirigés par Manon Gaudreault, qui a fondé cette formation avec le regretté Guy Harvey, ils aiment apprendre des chansons anglophones et francophones appartenant au répertoire populaire. Ils assimilent également des chorégraphies, ce qui ajoute au degré de difficulté que pose la mise en place de leurs productions.

« Tous les membres sont passionnés par le chant et le fait que nous nous déplacions sur la scène nous distingue d'une chorale. Nous n'avons pas de cahier, non plus. Tout est appris par coeur », a souligné Guy Deschenes il y a quelques jours, à l'occasion d'une entrevue accordée au journal. Associé au groupe depuis cinq ans, parmi les basses, il répète depuis septembre, tous les lundis soirs, en vue du spectacle qui sera présenté les 27 et 28 mai à 20 h, à l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi.

« Je chantais déjà chez moi, en m'accompagnant à la guitare. Je vais aussi dans des résidences pour personnes âgées, mais l'expérience est différente lorsque je me retrouve avec le groupe vocal Émotions. C'est plaisant de faire des pièces harmonisées avec les autres. On développe aussi des liens d'amitié », note le policier à la retraite.

Un défi intéressant

Le programme qui sera proposé en mai illustre bien l'approche préconisée par Mona Gaudreault. Signalons d'abord qu'il comprendra un hommage aux Gendarmes, histoire d'évoquer la mémoire de Guy Harvey, disparu il y a quelques mois. On entendra également des airs d'ici, dont un de Jérôme Couture, en même temps que des succès anglophones et des classiques tirés des comédies musicales.

Parmi ceux-ci, mentionnons Singin' in the Rain, de même qu'un pot-pourri des Misérables. Les amateurs de cinéma reconnaîtront également Parle tout bas, un extrait du film Le Parrain dont l'apprentissage a permis aux membres de relever un défi intéressant. « Il y a un scat qui est assez difficile à rendre », fait observer Guy Deschenes.

Quatre pupitres regroupant les basses, les ténors, les altos et les sopranos mailleront leurs voix avec élégance au cours du spectacle, avec l'appui de cinq musiciens. Et comme c'est le cas depuis trois ans, un organisme sans but lucratif sera associé aux représentations. Cette fois-ci, le choix s'est porté sur l'Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay.

« Ses membres nous aident à vendre les billets, tandis que nous partagerons une partie des revenus. Pour le groupe vocal Émotions, c'est une autre façon de contribuer à la vie de la communauté », explique Guy Deschenes. Confiant, il s'attend à ce que les deux spectacles attirent au moins 900 personnes, comme ce fut le cas l'an dernier, et peut-être davantage. Les places sont disponibles au coût de 25 $ et même à la porte, il y aura moyen de s'en procurer.

Quant aux personnes qui souhaiteraient faire partie de la formation, elles sont invitées à participer aux auditions tenues à la rentrée. Pour s'inscrire, il suffit de contacter le groupe à l'adresse www.groupevocalemotions.com.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer