Michel Barrette, nerveux... à la maison!

En 2014, Michel Barrette avait tourné une émission... (Archives Le Soleil)

Agrandir

En 2014, Michel Barrette avait tourné une émission à Chicoutimi en compagnie de Mario Jean.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Michel Barrette a présenté son tout dernier spectacle Drôle de vie à 75 reprises depuis janvier dernier. Il amorce toutefois la série de représentations prévues dans la région au cours des prochains jours d'une façon différente. Monter sur scène chez lui, a toujours une signification particulière pour l'humoriste.

«Faire des ''shows'', ça ne m'énerve plus. Après 33 ans, pour moi, c'est comme respirer. La seule place où je suis encore nerveux, c'est à Chicoutimi, où j'ai passé mon enfance et à Alma, où j'ai passé mon adolescence. J'ai une nervosité que je n'ai nulle part ailleurs», confie-t-il lors d'un entretien téléphonique.

«Je reviens chez nous. Je connais la moitié de la salle. Ce que je raconte, les gens l'ont vécu avec moi ou connaissent les gens de qui je parle. Pour moi, c'est encore plus important que les gens de chez nous rient, parce que je ne veux pas les décevoir. J'ai une pression supplémentaire, mais je la transforme en challenge. Je me dis qu'il ne faut pas que les gens rient moins que ceux de Québec hier. À la limite, il faut qu'ils rient plus», explique-t-il.

Drôle de vie, mis en scène par Pierre-François Legendre, est le 11e spectacle de l'humoriste. Des supplémentaires sont déjà prévues jusqu'en novembre 2018. Depuis la première, il le présente en moyenne trois fois par semaine.

Chaque fois, toutefois, le spectacle est quelque peu différent.

Les spectacles de Michel Barrette évoluent toujours en cours de route. «Il m'est arrivé de faire un ''show'' et que trois ans après la première, il ne restait que 20% du spectacle initial. Si je n'ai plus de fun à faire un numéro, même si les gens trouvent ça drôle, je l'enlève. Moi, mon but, c'est de surprendre et d'avoir du fun.»

Cette semaine, justement, il a ajouté un numéro au spectacle. «J'étais dans l'auto pour me rendre à Québec et j'ai décidé que j'allais parler de Trump, mais je n'avais aucune idée de ce que j'allais dire. J'ai commencé le spectacle sur ce sujet. J'ai improvisé et ç'a tellement bien marché que je garde ce numéro.»

Raconter, pour lui, c'est naturel.

«Je suis privilégié d'avoir cette capacité de prendre quelque chose de banal et de faire rire les gens avec ça. Tout est dans la manière de raconter. Je vis des choses et je les raconte. La vie me nourrit de choses à raconter.»

Sur scène, Michel Barrette n'a jamais suivi la formule qui consiste à traiter d'un sujet, à «puncher» puis à passer à autre chose.

«J'ai la chaise de mon grand-père que je traîne depuis des années, il n'y a aucun décor, aucune musique, rien. J'entre sur scène et j'en ressors une heure et demie plus tard. Je traite d'un seul sujet, la vie.»

Le sujet est large et l'absence de cadre le nourrit. «Ça me fait réaliser que c'est pour ça que j'ai de la latitude. Je peux déraper en plein milieu du ''show''. Je peux aussi réagir aux nouvelles locales. Je parle toujours de la vie.»

C'est pourquoi Michel Barrette est convaincu qu'il pourra monter sur scène jusqu'à la fin de sa propre vie.

«Je pourrais prendre ma retraite de la télévision, de l'animation, mais de la scène, jamais.»

Michel Barrette sera en spectacle au Théâtre Banque Nationale les 18 et 19 novembre, à la salle Michel-Côté d'Alma le 24, à l'Auditorium Fernand-Bilodeau de Roberval le 25 et à la Salle Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini le 26.

Michel Barrette sera en spectacle à Chicoutimi les... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Michel Barrette sera en spectacle à Chicoutimi les 18 et 19 novembre, à Alma le 24, Roberval le 25 et Dolbeau-Mistassini le 26.

Archives La Presse

Deux invités ici: Michel Côté... et lui-même!

L'équipe de Viens-tu faire un tour? sera de passage dans la région la semaine prochaine pour trois journées de tournage. D'abord, Michel Côté sera l'invité de Michel Barrette, puis l'animateur prendra la place du passager afin de tourner une émission spéciale d'une heure le mettant en vedette qui sera diffusée avant les Fêtes.

Michel Barrette a parcouru le Québec à bord de voitures anciennes avec des dizaines de personnalités publiques au cours des dernières années.

Installés sur le siège du passager, les invités se confient au conducteur qui les plonge dans le passé en les ramenant dans des endroits significatifs pour eux.

Au cours des prochains jours, il vivra une expérience inversée, alors qu'il laissera le volant pour s'installer sur le siège du passager.

Deux journées de tournage sont prévues. La première se déroulera à Chicoutimi, où l'humoriste et animateur replongera dans son enfance. L'équipe se dirigera ensuite vers Alma, où il sera question de son adolescence.

C'est Jean-François Breau qui a été choisi pour animer l'émission destinée à Michel Barrette.

«Quand j'ai tourné Viens-tu faire un tour? avec lui au Nouveau-Brunswick, ç'a vraiment connecté. C'est à lui que j'ai pensé», explique Michel Barrette.

Chaque émission de Viens-tu faire un tour? nécessite une journée complète de tournage. Un peu plus de 20 minutes sont conservées. Michel Barrette confirme que bien que tout l'espace soit réservé à l'invité à l'écran, lorsqu'il tourne l'émission, il se raconte lui aussi. «Tout est coupé au montage. Je me raconte tellement que ça amène les gens à se raconter. Ils oublient les caméras.»

Habituellement, les invités montent à bord des voitures de collection de Michel Barrette. Cette fois, les choses seront différentes. «Comme on tourne en novembre, on ne pouvait pas traverser le parc à bord d'une voiture ancienne. Quelqu'un de la région nous prête une Trans Am 71, une voiture comme celle que je conduisais à l'âge de 20 ans. Jean-François Breau doit conduire, mais il va devoir me laisser le volant. Je veux parcourir les rues de ma jeunesse en conduisant la même voiture qu'à l'époque.»

Michel Barrette aimerait notamment se retrouver sur la rue Morin et au Centre Georges-Vézina. Il aimerait aussi conduire un taxi dans les rues d'Alma comme il le faisait à l'époque. «Je vais aussi essayer d'aller me recueillir sur la tombe de mes grands-parents. Je ne l'ai jamais fait. Je ne suis pas capable.»

L'émission portant sur Michel Barrette de même que celle avec Michel Côté seront diffusées le lundi soir, dans le cadre d'une série spéciale présentée avant Noël.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer