Année chargée pour Charlotte Aubin

Charlotte Aubin incarne le personnage principal du court... (Photo Le Progrès-Dimanche, Yohann Gasse)

Agrandir

Charlotte Aubin incarne le personnage principal du court métrage Crème de menthe de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy. La jeune comédienne a particulièrement apprécié l'expérience.

Photo Le Progrès-Dimanche, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

On voit de plus en plus souvent le nom de Charlotte Aubin accolé à des projets sur grand écran comme à la télévision. Depuis sa sortie de l'École nationale de théâtre il y a à peine un an, la comédienne ne chôme pas.

Rencontrée sur le plateau de tournage de Crème de menthe, la comédienne naturelle et spontanée semblait parfaitement dans son élément. La jeune femme de 24 ans qui campe le personnage principal du court métrage de Jean-Marc E Roy et Philippe David Gagné a passé cinq jours à Saguenay pour le tournage. 

«J'aime vraiment ça, puisque le format permet plusieurs formes narratives. J'ai fait beaucoup de courts métrages et celui-là, je l'aime particulièrement», a affirmé la comédienne. «Ça fait un an que les gars m'ont approché pour participer à ce court-là et je suis vraiment contente.»

Les cinéastes ont pensé à Charlotte Aubin après l'avoir vue dans un court métrage intitulé Plage de sable de Marie-Ève Juste. 

«Ils sont venus me voir à Montréal, on a gardé le contact et ç'a marché», affirme-t-elle en souriant. 

Dans Crème de menthe, Charlotte Aubin campe Renée. «C'est une fille pas très souriante, qui peut sauter une coche rapidement. Elle est directe. Elle a des éclats de colère. En même temps, elle a un grand besoin d'amour. Je la trouve très touchante. Elle a des répliques cinglantes qui s'écrivent rarement et c'est vraiment l'fun à jouer», assure-t-elle. 

Dans le film, le père de Renée vient de mourir. Elle doit revenir au Saguenay pour les funérailles. Sur place, elle apprend qu'elle doit vider sa maison pour la fin du mois. Son père était un accumulateur compulsif. La maison est remplie. «En six jours, elle va passer un peu à travers la vie de son père. C'est aussi comme une quête pour savoir c'est quoi l'héritage que cet homme-là lui laisse. C'est une belle métaphore.»

Parcours

Charlotte Aubin a été découverte du grand public dans le film Roméo et Juliette d'Yves Desgagné. Elle avait 14 ans. 

«Après le film, j'ai terminé mes études secondaires, puis j'ai commencé à faire de la télévision dans Providence», raconte-t-elle. 

Elle a ensuite tout arrêté. Elle voulait faire l'école de théâtre. 

«Je voulais me perfectionner. Je cherchais une espèce de lieu où je pouvais me tromper, tester, rencontrer, me cultiver, grandir aussi», explique-t-elle. «J'ai terminé il y a un an. Depuis, ça se passe vraiment bien.»

Elle a décroché le rôle de Cassandra dans Blue Moon avant même de sortir de l'école. Depuis, elle a fait du long métrage, des courts métrages et elle a commencé à jouer dans la télésérie L'Échappée

«C'est vraiment une belle année. Je touche du bois», affirme-t-elle en riant.

Macha Limonchik a vite été convaincue

Philippe David Gagné et Jean-Marc E Roy ont pu compter sur la participation de Macha Limonchik pour leur film. Une situation particulière puisque la comédienne joue très rarement dans des courts métrages. 

«J'aime ça être à la maison avec ma fille et mon ''chum'', je suis casanière. J'aime travailler fort beaucoup, puis ensuite prendre des pauses en famille. C'est très rare que je fasse un court métrage entre deux tournages», explique-t-elle. 

C'est une rencontre avec Philippe David Gagné qui a convaincu la comédienne d'embarquer dans le projet. 

«Mon mari a travaillé avec Philippe David. On l'a reçu à la maison un jour. Puis, il est arrivé avec son projet. Quand il m'a demandé si ça me tentait, j'ai dit oui puisque c'était avec lui, et aussi parce que je n'étais jamais venue dans la région à part rapidement en tournée au théâtre. C'était tout simple.»

Dans Crème de menthe, Macha Limonchik interprète le rôle de la mère du personnage principal. En arrivant à la maison de son ex, elle découvre que le père de sa fille était accumulateur compulsif. «Mon personnage est plutôt joyeux, elle est coquette, pimpante. Dans le film, elle vit tout de même un moment d'émotion en trouvant quelque chose qui la touche dans une boîte. Elle va finir par être touchée par le décès de cet homme qu'elle a jadis aimé.»

Un défi pour l'équipe de tournage

Remplir une maison d'objets de toutes sortes et tourner à l'intérieur avec une équipe pouvant compter plus de 20 personnes par moment. Le défi peut sembler de taille, mais Philippe David Gagné et Jean-Marc E Roy assurent que tout s'est bien déroulé sur le plateau de leur nouveau court métrage Crème de menthe

À quelques pas du Cégep de Jonquière, une maison de la rue Monseigneur Bégin s'est transformée en plateau de tournage en début de semaine. 

«Dès le départ, on s'imaginait que ça allait être très compliqué puisque la maison devait être remplie d'objets de toutes sortes jusqu'au plafond. Il y avait une logistique de travail à trouver, on l'a trouvée et finalement, ç'a été pas si mal», affirme Philippe David Gagné. 

Le film n'a pas été tourné de façon chronologique. L'équipe devait donc bouger constamment le décor. «Ce n'était pas complexe, mais il fallait y réfléchir», ajoute-t-il. 

«Il fallait faire des raccords de continuité aussi parce qu'on ne voulait pas montrer la maison tout le temps pleine ou tout le temps vide, il fallait jongler avec ça, mais Serge qui faisait la direction artistique avait quelques trucs dans sa manche pour nous aider là-dessus et je pense que le résultat est très gagnant», souligne Jean-Marc E Roy. 

Les deux cinéastes souhaitaient faire un court métrage de 15 minutes. Ils envisagent maintenant la possibilité qu'il soit un peu plus long. 

«L'important, c'est de faire le meilleur film possible. Rendu là, s'il dure 22 ou 19 minutes, ce sera ça», confirme Jean-Marc E. Roy. Anne-Marie Gravel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer