Un Oktober Folk Fest plus ambitieux

The Lemon Bucket Orkestra.... (Photo courtoisie)

Agrandir

The Lemon Bucket Orkestra.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Colin Moore, Philippe Brach, Yves Lambert et The Lemon Bucket Orkestra animeront la deuxième mouture de l'Oktober Folk Fest, un événement tenu du 13 au 16 octobre. La nouveauté tiendra, entre autres, à l'ajout de deux lieux de diffusion, le Côté-Cour et le Bar à Pitons, annonce Martin Girard, coordonnateur culturel au Sous-Bois de Chicoutimi.

«C'est en train de devenir le festival de toute la ville de Saguenay. À un moment donné, on ira aussi à La Baie», a-t-il mentionné mercredi, lors d'une entrevue accordée au journal. L'événement né à la suite d'un beau flash, il y a un an, possède en effet le potentiel d'essaimer partout dans la ville, peut-être même au-delà de ses limites.

Rappelons qu'en 2015, le Sous-Bois avait affiché complet lors des quatre spectacles à l'affiche, dont deux mettant en vedette Bernard Adamus. Des plats jumelant saucisses et choucroute avaient aussi été servis du Cambio, histoire de prolonger l'expérience en adressant un clin d'oeil à la gastronomie germanique.

Cette fois, c'est à Colin Moore et ses musiciens que reviendra l'honneur de lancer les festivités. Ils se produiront le 13 octobre à 21h, au Sous-Bois, et ce ne sera pas triste. «Colin Moore, c'est notre Boss à nous, affirme Martin Girard. Ce gars-là possède une voix puissante, un charisme à la Bruce Springsteen. Il vient pour faire le party.»

Le lendemain, à 20h, c'est Yves Lambert qui emménagera au Sous-Bois. Il présentera le spectacle intitulé Dans ses bottines, première étape d'une soirée qui se prolongera au Côté-Cour de Jonquière. Dès 22h, la vénérable salle accueillera Philippe Brach.

L'autre tête d'affiche sera The Lemon Bucket Orkestra. Le 15 octobre à 22h, cette formation réputée pour ses prestations débridées fera résonner ses cuivres au Sous-Bois. Elle reprendra du service le lendemain, quelque part au centre-ville de Chicoutimi (le lieu reste à déterminer), à l'occasion d'un brunch suivi d'une parade.

Investir le territoire

Ce qui est différent cette année, avec l'Oktober Folk Fest, c'est le désir du comité organisateur d'investir le territoire. Il veut sortir des salles, comme le laissent entrevoir la parade évoquée tantôt, ainsi que d'autres initiatives qu'on découvrira au fur et à mesure que l'événement se déploiera.

«La nouveauté, ce sont aussi les événements spéciaux, les surprises que nous sommes en train de planifier. On va trouver notre place de manière encore plus évidente. On a changé des trucs. On va essayer des choses parce que le potentiel est tellement là», soutient Martin Girard.

C'est dans cette perspective que la participation du Bar à Pitons prend son sens. On y découvrira des groupes de Montréal et Québec, Les Revenants et Damn The Luck. Il y aura aussi des spectacles spontanés et des jams, sans parler des activités qui se dérouleront à l'extérieur, un joyeux mélange de musique, de pétanque et de hot-dogs allemands.

«Il va se passer des choses le jour, le soir et la nuit», résume Martin Girard en esquissant un sourire. Tout en demeurant fidèle à l'ADN du festival, soit le folk, la bière et la charcuterie du terroir, la version 2.0 de l'événement permettra aux participants de s'étourdir une dernière fois avant que s'éteignent les feux de l'automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer