Yoan: nouveau country à Labrecque

Yoan utilise sa voix avec plus de justesse... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Yoan utilise sa voix avec plus de justesse et de maturité que lors de son passage à La Voix.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

100% country, pas tout à fait. 100% Yoan, assurément. Yoan a fait découvrir un country bien à lui, samedi soir, au Festival country de Labrecque, et le lauréat de La Voix en 2014 a gagné des adeptes.

De nombreux spectateurs ont assisté aux compétitions de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

De nombreux spectateurs ont assisté aux compétitions de rodéo samedi. Parfois impressionnantes, parfois stressantes, les épreuves variées ont ravi le public.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Yoan Garneau tient ses promesses, et même davantage. Il est bien ancré dans son créneau de la musique country, mais explore tout de même d'autres avenues. Le jeune chanteur à la voix grave et chaude incarne ce qu'il qualifie à juste titre de «nouveau country», un country qui flirte avec le folk, le blues et surtout le rock. La batterie y est plus dynamique, l'instrumental prend plus de place, et les mélodies sont teintées de ces autres genres musicaux. Guitare électrique et bottes de cowboy, pourquoi pas!

Oui, sa voix est caractéristique. Mais il l'utilise avec plus de justesse et de maturité que lors de son passage à La Voix. Sur scène, il a interprété son premier album éponyme et bilingue, en plus de plusieurs chansons qu'il aime bien, flanqué de ses quatre musiciens. Les gens ont chanté avec lui à quelques reprises, notamment pour les reprises Ring of Fire de Johnny Cash, Old Time Rock and Roll de Bob Seger et Lucille de Patrick Norman et Get Back des Beattles.

«Je suis content d'être ici, très content. On m'a beaucoup parlé de vous. On m'a dit que vous étiez chaleureux, et c'est vrai! Merci pour cet accueil», a-t-il lancé avant d'ouvrir le spectacle avec Gonna Fall In Love With You.

Visiblement, Yoan gardait ses succès personnels pour la fin du spectacle, car au moment de quitter les lieux, Le Progrès-Dimanche n'avait toujours pas entendu Baby What You Want Me to Do et T'aimer trop.

L'auteur-compositeur-interprète a pris en assurance. Le jeune homme de 21 ans s'est affranchi de sa timidité. Il se montre convaincant, spontané, naturel, charismatique et même comique. Il semble prendre un plaisir sincère à grimper sur les planches.

Arborant une chemise noire savamment déboutonnée, le chanteur est même allé jusqu'à jouer les séducteurs, distribuant les clins d'oeil, les sourires et les regards charmeurs. Il plaît aux dames, le sait bien et s'en sert.

Yoan a donc conquis la foule réceptive du Festival country de Labrecque, embrasée par son énergie, sa nonchalance bien dosée et son charme. La foule de 2500 spectateurs s'est déliée tranquillement, mais sûrement. Aussi cliché que cela puisse paraître, la magie a opéré.

Après tout, entre amoureux de country, on se comprend.

«Une belle édition»

Le président du festival, Marc Girard, s'est dit très heureux d'avoir pu attirer le jeune chanteur. «Actuellement, la prise country au Québec, c'est Yoan. On n'a jamais eu autant de demandes et de téléphones. Ce qui est bien, c'est qu'il attire autant les jeunes que les plus vieux. Sa mire est un public assez large», a-t-il fait valoir

«Jusqu'à maintenant, ça se passe super bien notre 16e édition. On a eu le plus gros vendredi de l'histoire du festival, et ça se poursuit. C'était plein pour le rodéo aujourd'hui et ce soir», a-t-il affirmé.

Les festivités se concluent dimanche avec une messe country, la parade du festival, la compétition de Gymkhana et quelques activités à l'intérieur du dôme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer