Cap Trinité jouée devant le fjord

Le compositeur Martin Lapierre a enregistré Cap Trinité... (Archives courtoisie)

Agrandir

Le compositeur Martin Lapierre a enregistré Cap Trinité en 2015.

Archives courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour son 135e anniversaire, la statue Notre-Dame-du-Saguenay attirera les regards vers elle, du haut de sa falaise près de Rivière-Éternité. Alors que la municipalité organise un concert spécial lors de la traditionnelle Fête de la Vierge le 14 août, elle s'est entourée de deux organisateurs, Jonathan Gagné et Catherine Villeneuve. Ceux-ci venaient d'avoir l'idée de réaliser un long-métrage sur la sculpture, en s'inspirant de l'histoire du caporal-chef Martin Lapierre dont les compositions seront jouées lors de l'évènement. Cap sur deux projets qui s'entremêlent grâce à d'heureuses coïncidences.

La participante de l'émission La Voix Sophia-Rose Boulanger... (Photo courtoisie, Marie-Line Deschênes) - image 1.0

Agrandir

La participante de l'émission La Voix Sophia-Rose Boulanger sera aussi du programme.

Photo courtoisie, Marie-Line Deschênes

Pour la première fois, la pièce Cap Trinité du Jonquiérois d'origine Martin Lapierre sera jouée en concert, le 14 août à l'église de Rivière-Éternité, par les musiciens de l'Ensemble Talisman sous la direction de Luc Beauchemin. La participante de l'émission La Voix Sophia-Rose Boulanger sera aussi du programme.

L'histoire de cette musique est bien particulière. Le caporal-chef, qui fait partie du département de médecine préventive à la Garnison Saint-Jean, a failli mourir en 2011 en Afghanistan après avoir mis le pied sur une bombe. L'évènement lui a fait réaliser qu'il ne reverrait peut-être jamais le Saguenay, qu'il se figurait par le cap Trinité sur lequel est juchée la statue de la Vierge. Cette réflexion a été le point de départ pour composer la pièce, qui a été enregistrée par le Budapest Scoring Orchestra en 2015.

«Ça va être très beau. Je n'ai pas encore entendu les musiciens, ils viennent de recevoir leurs partitions ou ils vont les avoir bientôt. J'ai une version sur synthétiseur par contre pour les arrangements et ça sonne déjà très bien», assure Martin Lapierre, au bout du fil depuis Victoria en Colombie-Britannique, où il suit une formation.

La formation saguenéenne, dominée par les instruments à cordes, interprètera aussi notamment un pot-pourri des thèmes musicaux, composés par le militaire pour la trame sonore du long-métrage sur la sculpture de Notre-Dame-du-Saguenay projeté par Vanille Films.

«On voit souvent les orchestres présenter en concert une sorte de collage des musiques populaires de film. Là, c'est sûr que le public ne les connaîtra pas, mais je crois que ça peut les accrocher quand même. C'est différent de Cap Trinité, avec moins virtuosité puisque je ne mets pas en avant-plan un interprète en particulier, mais avec plus d'émotions comme c'est plus simple», explique le compositeur, passionné de musique depuis son plus jeune âge et qui a intégré les Forces armées canadiennes il y a neuf ans.

Le militaire a toujours le projet de produire un album. Une deuxième pièce, L'éveil du dragon, a été enregistrée récemment avec 58 musiciens et est en cours de postproduction, dans l'objectif de sortir un vidéoclip à l'automne. «Le financement est assez dur, alors j'économise pour en faire une par année», indique celui qui sera peut-être bientôt promu sergent.

Histoire

En plus de la musique, l'histoire prendra une place importante lors de l'évènement. Celle de Martin Lapierre, mais aussi celle de la statue qui sera racontée par l'historien Éric Tremblay. Celui-ci a fait plusieurs recherches sur le sculpteur Louis Jobin, le voyageur de commerce Charles-Napoléon Robitaille qui a commandé l'oeuvre après s'être libéré des glaces miraculeusement et le périple pour la transporter en haut du cap Trinité. Il prendra la parole entre la partie de l'ensemble musical et celle de Sophia-Rose Boulanger.

La jeune chanteuse classique de Saint-Bruno, au Lac-Saint-Jean, a prévu interpréter trois pièces, dont possiblement un Ave Maria.

Quelque 300 places sont disponibles dans l'église de Rivière-Éternité. Le billet, au coût de 35$ et déjà en vente sur le site de Diffusion Saguenay, donne aussi accès toute la journée au Parc national du Fjord-du-Saguenay. Une messe sera célébrée à 11h pour la Fête de la Vierge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer