Des photos pour les 150 ans d'Alma

Voici l'une des oeuvres réalisées par Philippe Allard,... (Photo courtoisie, Philippe Allard)

Agrandir

Voici l'une des oeuvres réalisées par Philippe Allard, à Montréal. Il a recyclé de modestes caisses de lait afin d'ajouter une touche de fantaisie au bâtiment de la Fonderie Darling.

Photo courtoisie, Philippe Allard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Si vous souhaitez participer à la création d'une oeuvre d'art, le Centre Sagamie a une proposition qu'il sera difficile de refuser.

Pour en être partie prenante, il suffira d'envoyer une photographie captée à Alma d'ici au 15 août, puisque le projet dont il est question a pour but de souligner les 150 ans de cette ville.

Toutes les images seront acceptées, qu'elles soient tirées des archives ou toutes fraîches, floues, mal cadrées, techniquement parfaites, en couleurs ou en noir et blanc. L'idée, c'est qu'elles évoquent un lieu physique identifiable, un cours d'eau, un bâtiment, un parc ou une route.

C'est pour un projet du Centre Sagamie qui a été accepté par les comités chapeautant le 150e de la ville, il y a un an. Puisque l'été approche, le moment est venu de mobiliser la population. «Il fait beau et nous espérons que les gens en profiteront pour prendre des photos», mentionne le directeur général du centre d'artistes, Nicolas Pitre.

Il n'y a pas de limite au nombre d'images qu'on peut envoyer. Pour ce faire, il suffit d'acheminer un courriel à l'adresse sagamie@cgocable.ca. L'artiste qui aura le mandat de produire une oeuvre à partir de ce matériel, Philippe Allard, les découvrira à son arrivée à Alma, en septembre.

C'est l'équipe du Centre Sagamie qui a sollicité sa collaboration après l'avoir accueilli dans le cadre d'une résidence. Il a réalisé plusieurs projets à grand déploiement, notamment des installations sculpturales comme sa courtepointe créée à l'aide de caisses de lait, à Montréal.

«Notre spécialité étant l'image imprimée, il fallait trouver un artiste s'inscrivant dans cette veine, énonce Nicolas Pitre. Le «thrill», pour les participants, sera de voir ce que fera Philippe avec leurs photos. Il pourrait être influencé par le contenu des images, ou encore par leur forme.»

Lui-même ignore comment les photographies seront mises en valeur. Y aura-t-il une oeuvre? Deux? Trois? Ce qui est clair, en revanche, c'est que le travail de Philippe Allard devra tenir entre les quatre murs de la salle d'exposition du Centre Sagamie.

C'est là, en effet, qu'on pourra visiter l'exposition présentée du 30 septembre au 16 décembre. Comme c'est en 2017 qu'on soulignera les 150 ans d'Alma, il s'agira d'une avant-première, en quelque sorte. On regardera l'album de famille avant d'enrichir sa banque de souvenirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer