La palme à Amélie Hewett

Les étudiants du Cégep de Jonquière Mathieu Chouinard... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les étudiants du Cégep de Jonquière Mathieu Chouinard et Gabrielle Savard-Dion ont présenté le numéro Synergie.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Interprète sensible et compositrice douée, l'étudiante du Cégep Saint-Laurent Amélie Hewett ressort grande gagnante de la 37e édition de la finale provinciale de Cégeps en spectacle, présentée samedi soir au Théâtre Banque Nationale, à Chicoutimi.

Premier numéro de la soirée, le groupe Les... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Premier numéro de la soirée, le groupe Les Chouines du campus Notre-Dame-de-Foy s'est mérité la dernière bourse de 1500$, offerte par la Fédération des cégeps.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Simple, drôle et sincère, la jeune femme a charmé les quelques centaines de personnes présentes avec ses deux compositions, l'une à la guitare et l'autre au piano. Elle repart d'ailleurs du concours, où s'affrontaient dix finalistes issus d'établissements collégiaux de toute la province, avec plusieurs participations à des festivals de musique, en plus de la bourse Desjardins de 3000$.

Les représentants régionaux, Mathieu Chouinard et Gabrielle Savard-Dion du Cégep de Jonquière, ont aussi ému la salle avec leur numéro de danse contemporaine Synergie, même s'ils n'ont pas été les préférés du jury. Mélangeant plusieurs styles et enchaînant les portés sur une version française de Thinking Out Loud de Ed Sheeran, le duo s'est mis dans la peau d'un jeune couple tout droit sorti l'époque de nos grands-parents. On ressent la complicité qui les unit, autant les talentueux danseurs que les comédiens du vidéo d'introduction réalisé par Gabrielle Savard-Dion.

Dans la même discipline, Raphaëlle Renucci et Flora Spang du Cégep du Vieux Montréal ont remporté la bourse Création de 1500$. Très éclatées et expressives, les deux danseuses ont intégré le théâtre et la musique à leur numéro en semant une belle pagaille sur scène. Elles ont réussi à amener les spectateurs dans un univers où le brocoli suscite les passions, le tout très assumé. La première artiste a d'abord émergé d'une pile de vêtements et a créé une pièce musicale seulement à partir de sons étranges et de mots disparates. Elle n'a pas hésité à exécuter des figures compliquées avec sa partenaire et leur chorégraphie était recherchée, même si certains auraient pu la trouver tout simplement bizarre.

Premier numéro de la soirée, le groupe Les Chouines du campus Notre-Dame-de-Foy s'est mérité la dernière bourse de 1500$, offerte par la Fédération des cégeps. Les musiciens Vincent Chouinard, Élizabeth Lavallée, Ariane Roy et Anne-Rose Tremblay participeront également au Festival international de musique universitaire de Belfort, en France. Les étudiants ont créé une ambiance toute douce, le chanteur étant au début seulement éclairé d'une lampe sur son piano. Les jeunes femmes ont ensuite mêlé leur voix et leurs instruments au musicien pour former une harmonie mélodieuse sur des textes évocateurs.

C'est un spectacle très varié qui attendait le public, puisqu'un magicien a même téléporté le coin déchiré d'un six de carreau dans la capsule surprise d'un oeuf en chocolat. Pierre-Antoine Bernard du Cégep de La Pocatière, même s'il n'a pas gagné de prix, peut se vanter de réussir à faire réfléchir les foules sur «l'illusion de la vérité» et les «idées préconçues».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer