Sortie hâtive pour le Choeur Amadeus

Directeurs du Choeur Amadeus et de l'Ensemble Talisman,... (Progrès-dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Directeurs du Choeur Amadeus et de l'Ensemble Talisman, Pierre Lamontagne et Luc Beauchemin participeront à un concert où les deux formations seront mobilisées. Cet événement aura lieu en l'église Sacré-Coeur de Chicoutimi, le 30 avril à 19h 30. Les billets seront vendus à la porte, au coût de 20 $.

Progrès-dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le Choeur Amadeus ne comptait pas tenir un concert ce printemps, une période où il est difficile de rentabiliser ce genre d'initiative. C'est l'arrivée inopinée d'une vingtaine de membres, après les Fêtes, qui a amené le directeur artistique Pierre Lamontagne à réviser ses plans.

«Leurs cotisations ont amené plus d'argent dans les coffres», a-t-il souligné mercredi, lors d'une entrevue accordée au Progrès-Dimanche. Comptant désormais une soixantaine de chanteurs, la formation met donc la dernière main au programme qui sera défendu le 30 avril à 19h30, en l'église Sacré-Coeur de Chicoutimi.

Le concert a pour titre Louanges angéliques, ce qui représente bien plus qu'un slogan. En réalité, c'est l'autre nom donné au Te Deum de Haydn, l'oeuvre maîtresse de cette sortie imprévue. Pendant une douzaine de minutes, les choristes, appuyés par 22 musiciens, rendront justice à cette pièce qui a été écrite pour rendre grâce à Dieu.

«J'aime le côté dynamique de cette composition qui a été insérée dans la dernière partie du programme. Ce qui est particulier, c'est qu'on n'aura pas besoin de solistes pour l'interpréter. Ça facilite la tâche du choeur», fait observer Pierre Lamontagne.

Le plus gros orchestre

Ceux qui fréquentent assidûment le Choeur Amadeus seront étonnés d'apprendre que 22 musiciens participeront au concert. Ils auront raison, puisque cette formation, l'une des plus vieilles de la région, n'a jamais mobilisé un orchestre aussi imposant.

«On a un beau mélange comprenant des étudiants du Conservatoire de musique de Saguenay, des vétérans tels Bruno Chabot et Bernard Cormier, ainsi que de jeunes professionnels. Comme ces gens sont très occupés, le plus difficile est d'en trouver qui sont disponibles», indique Pierre Lamontagne.

Le public sera impressionné, entre autres, lorsque le Choeur Amadeus s'attaquera à un extrait de l'opéra Tannhäuser de Wagner, Le choeur des pèlerins. Il remarquera l'ajout de plusieurs voix d'hommes, ainsi que la densité des arrangements. «Ça sonne bien. L'orchestre apporte un surcroît d'intensité», raconte le directeur artistique.

L'Ensemble Talisman

À force de recruter des musiciens, Pierre Lamontagne s'est retrouvé avec la plupart des membres de l'Ensemble Talisman, une formation à géométrie variable qui a sorti deux excellents disques en l'espace d'un an. L'occasion était belle de lui accorder un peu d'espace, le temps de recréer trois compositions.

Parmi celles-ci, on note Les Béatitudes, l'un des extraits les plus appréciés de l'album le plus récent, Dix réflexions. «Ce qui m'a surpris, c'est à quel point cet enregistrement a touché les jeunes. C'est pourtant de la musique tranquille», mentionne le directeur de la formation, Luc Beauchemin.

Toujours le 30 avril, l'une des membres de l'Ensemble Talisman, l'Arvidienne Marie-Pier Simard Gagnon, interprétera la cinquième des Suites pour violoncelle de Bach. Encore toute jeune, elle a fait grande impression l'hiver dernier, dans le cadre de l'émission de télévision Virtuose.

Signalons enfin le coup de chapeau adressé à un compositeur de la région, Michel Baron. «L'orchestre se joindra à quatre ou cinq chanteuses pour présenter son Ave Maria. Michel a écrit plusieurs pièces intéressantes et mérite qu'on les fasse connaître», estime Pierre Lamontagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer