Père et fils, de la ferme à la scène

Les agriculteurs Clément Bouchard et son fils Jean-Daniel... (Photo le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les agriculteurs Clément Bouchard et son fils Jean-Daniel danseront ensemble dans le ballet Casse-Noisette présenté par le Prisme culturel de Saint-Bruno.

Photo le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Le ballet Casse-Noisette présenté par l'école de Danse Le Prisme culturel la semaine prochaine met en vedette un père et son fils dans les rôles principaux. Clément Bouchard et son fils Jean-Daniel partagent aussi la passion de l'agriculture à la ferme familiale. Le Progrès-Dimanche s'est intéressé à ces pieds qui foulent la terre et la scène.

Agriculteurs et danseurs de ballet classique, c'est le parcours peu commun que vivent Clément Bouchard, le père, et Jean-Daniel, le fils, de la Ferme Clément Bouchard de Saint-Bruno.

Ils danseront ensemble dans l'Opéra Casse-Noisette présenté par l'École de danse du Prisme culturel de Saint-Bruno en fin de semaine prochaine à la salle Michel Côté d'Alma. Le père, 63 ans, dans le rôle du parrain Drosselmeyer et le fils, 29 ans, dans le rôle du prince, porteront Clara (Sophie Larouche) dans un pas de trois, au dernier acte de ce grand ballet classique.

Le père a découvert la danse au Collège d'Alma en s'inscrivant à des cours d'expression corporelle dans les années 70. Il épouse par la suite France Proulx, professeure de danse classique, qui lui suggère de suivre des cours de ballet, car il n'y a pas beaucoup d'hommes sur les planches.

Jean-Daniel Bouchard et Sophie Larouche occupent les rôles... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Jean-Daniel Bouchard et Sophie Larouche occupent les rôles principaux dans le ballet Casse-Noisette du Prisme culturel.

Photo courtoisie

Le fils a quitté la région à 17 ans pour s'inscrire à l'École du Royal Winnipeg Ballet. Il a ensuite poursuivi sa formation au Banff Centre Festival Ballet, avant de se joindre au Ballet Kelowna en Colombie-Britannique et en 2008, au Ballet Jörgen à Toronto. Il effectue un retour dans la région en 2010 pour enseigner la danse au Prisme culturel pendant deux ans avant de rejoindre la compagnie Cas Public en juin 2012.

Le père enseigne la danse depuis 40 ans et tient le rôle du parrain et magicien Drosselmeyer depuis 17 ans dans le ballet Casse-Noisette du Prisme culturel.

Le fils a dansé dans de grands ballets nationaux et termine cette année un DEC au programme Gestion et technologie d'entreprises agricoles (GTEA) au Collège d'Alma pour éventuellement assurer la relève dans la ferme familiale.

Clément Bouchard dans le rôle du magicien Drosselmeyer... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Clément Bouchard dans le rôle du magicien Drosselmeyer au premier acte du ballet Casse-Noisette. Jean-Daniel Bouchard incarne le prince, à droite derrière.

Photo courtoisie

Le père et le fils se lèvent ensemble à 5h du matin pour traire les vaches laitières avant de se rendre au studio de danse pour s'étirer à la barre devant le miroir et enchaîner leurs pas de danse. Ils retournent à la ferme en fin de journée pour la traite du soir.

«C'est une fierté pour moi de suivre les mêmes sillons que mon père. Il a toujours été un modèle. Je trouve que l'agriculture et la danse représentent un bel équilibre de vie. Le travail à la ferme et le ballet se complètent à merveille. Je fais des étirements tous les jours et je garde la forme avec le ballet ce qui me permet d'exécuter plus facilement les tâches physiques à la ferme», confie le danseur professionnel.

«J'attends que mon corps me dise que c'est assez. La danse est une activité physique très exigeante, ça fait mal la danse. Mais j'ai beaucoup de fierté à danser avec Jean-Daniel. Sur scène on oublie le lien père et fils, il devient mon partenaire de danse et on se laisse porter par la musique et la chorégraphie», fait valoir l'agriculteur qui a dansé avec ses trois fils à différentes occasions tout au long de sa carrière en ballet classique.

Clément Bouchard a dansé et enseigné la danse durant toute sa carrière tout en dirigeant sa ferme laitière. Sa conjointe France Proulx (directrice artistique et professeur de danse au Prisme culturel) a fondé l'école du Prime Culturel il y a 45 ans avec Marie-Claire Bouchard et Germaine Tremblay, la mère de Guillaume Côté. «Mes trois fils ont pratiqué le ballet classique, notre vie familiale et la danse sont indissociables», fait-il remarquer.

Dès son jeune âge, Jean-Daniel jouait le rôle de Fritz, le petit frère de Clara qui brise son casse-noisette au début du spectacle. «Aujourd'hui dans le rôle du prince je peux pousser les limites de ma performance et atteindre un haut niveau. On veut toujours se dépasser, on veut toujours faire plus dans la précision des gestes afin de maîtriser les difficultés», fait valoir le danseur aguerri.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer