Des marionnettes géantes

Rose est un personnage de la pièce La... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Rose est un personnage de la pièce La Prophétie des mouffettes du Théâtre de la Dame de Coeur.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dominique Gobeil
Le Quotidien

Avec les marionnettes géantes du Théâtre de la Dame de Coeur, la rétrospective Homme-Machine du Saguenéen Denis Langlois et les photographies de la nature de Comme un murmure prises par Normand Rajotte, il y en a pour tous les goûts et tous les âges cet été au Centre national d'exposition de Jonquière, et ce, jusqu'à la fin septembre. Le Progrès-dimanche vous propose un aperçu de ces oeuvres variées.
Une poupée nommée Rose, un nain de jardin fissuré et des corbeaux maléfiques prendront des proportions gigantesques sous les yeux émerveillés des enfants grâce à l'exposition des marionnettes géantes du Théâtre de la Dame de Coeur (TDC), présentée en collaboration avec le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay.

Même les adultes apprécieront sûrement le monstre amérindien Windigo, le squelette drapé de noir ou l'arbre installé dans le hall du CNE, qui dépassent leur tête. Les oeuvres sont loin d'avoir toutes un air terrifiant: on retrouve aussi de gentils moutons réalisés avec du plastique recyclé et un ourson en peluche.

Ces marionnettes sont un aperçu des productions du théâtre basé en Montérégie, dont certaines ont été jouées sur le cran Jean-Allard à Jonquière dans les années 90 lors de la Semaine mondiale de la marionnette. En 1996, cela a même donné lieu à une anecdote étonnante qu'on découvre dans l'exposition.

À ce moment, en collaboration avec des artistes régionaux, le TDC présentait L'Arche fantastique, une histoire de tempête de chiffres qui a failli causer la noyade arithmétique de plusieurs habitants. Et cette présentation a eu lieu une semaine avant le fameux déluge... presque une prédiction!

Les visiteurs pourront également observer les mécanismes de manipulation de ces titans et certains procédés de fabrication, comme le moule d'un visage. À côté d'un prince aux orbites vides se trouvent ses yeux télévisuels, des écrans qui s'intègrent dans la tête de la marionnette et qui, une fois branchés sur un système vidéo, affichent des globes oculaires humains qui ont été filmés de très près.

À voir la magnificence de ces personnages, il est difficile de penser que les chaussettes qu'on fait parler avec nos mains pour amuser les enfants portent aussi le nom de marionnettes!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer