Un chien au passé nébuleux

Audrey Ruelland ne regrette pas d'avoir adopté Charly,... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau)

Agrandir

Audrey Ruelland ne regrette pas d'avoir adopté Charly, un chien adulte au passé nébuleux. Par contre, elle constate que le lien n'est pas aussi fort qu'avec un chiot ayant une génétique équilibrée.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Picotte
Le Quotidien

Charly a été trouvé errant il y a cinq ans. Pendant près de deux semaines, il a erré au Lac-Saint-Jean. Quand une dame a fini par l'approcher pour l'attraper, l'animal était très nerveux. Si bien qu'elle n'arrivait pas à l'intégrer à sa famille. Elle l'a donc mis à donner sur un site de petites annonces.

Étant une amoureuse des chiens de race berger shetland, et ayant l'âme d'une sauveuse, Audrey Ruelland n'a pas pu résister. Elle est partie du Saguenay pour aller adopter l'animal. Elle aimait cette race, mais le fait qu'il soit à donner lui convenait aussi financièrement puisqu'à l'époque elle était aux études et elle avait déjà trois chats et trois chevaux. «Quand on est arrivé, il était attaché à un poteau, dehors, et il faisait des ronds en étant très anxieux», se souvient Audrey. Il était mal entretenu et affreusement maigre. «Quand je l'ai débarqué chez moi, on dirait qu'il n'était jamais entré dans une maison. Il est resté figé dans le cadre de porte pendant dix minutes», poursuit Audrey. Il semblait mésadapté à la vie de famille. Au début, les amis d'Audrey lui disaient de le faire euthanasier tellement il avait l'air malheureux. 

Une visite chez le vétérinaire confirma que le chien, qu'on estimait âgé de cinq ou six ans, était en bonne santé à part beaucoup de saleté qui lui obstruait une oreille et semblait lui causer de la douleur. «J'ai toujours eu l'impression qu'il n'entendait pas bien, mais là, c'est encore pire», remarque la propriétaire qui voit son chien vieillir. Comme Charly n'était pas castré, elle a investi pour faire faire cette petite intervention qui facilite l'éducation. Un chien non castré, à tendance à être influencé par ses hormones, c'est pourquoi il risque d'être plus fugueur. 

Même après cinq ans de vie commune, Charly vient difficilement quand Audrey l'appelle. Il est toujours en évitement, comme s'il avait peur de recevoir une claque. Il commence à aller voir la visite, mais il est craintif envers tous les humains. C'est pire avec les enfants. Son comportement est parfois douteux. Il fige. Donc, pour éviter un accident, Audrey évite les contacts avec les petits. C'est un chien pas très actif. Maintenant âgé d'une dizaine d'années, il passe le plus clair de son temps sur son coussin dans le salon. Il est très dur d'approche, même avec les membres de sa famille. Il ne joue pas et ne développe aucune interaction avec les autres animaux. Aussitôt qu'il est dans une situation qui le rend anxieux, il se met à tourner en rond.

Même si Audrey adore les animaux, et qu'elle est toujours prête à tous les sauver, son prochain chien sera un chiot berger shetland provenant d'un élevage réputé. «Je n'échangerais pas Charly, mais je ne suis plus certaine que j'adopterais un chien au passé difficile. Je voudrais un chien plus équilibré», réfléchit la jeune femme. Selon elle, il est plus facile de développer une complicité avec un animal lorsqu'il est bébé et qu'il provient d'un bon élevage. Entre elle et Charly, malgré l'amour et l'attention, Audrey n'a pas l'impression d'avoir créé de lien.

Voici Sam, un chiot de 17 mois de race bouvier des Flandres. Michel Gagnon et Louisette Houle, de Chicoutimi, adorent leur gros chien sans malice même s'il est parfois très têtu. Il faut dire que c'est un vrai clown surtout quand il fait la danse du biscuit! Lorsqu'on se prépare à lui offrir un biscuit, il fait de drôles de mouvements qui ressemblent à une danse! Il adore jardiner lorsqu'il en a la chance, ce qui signifie faire des trous partout! C'est une vraie boule d'amour de 130 livres.» - Katia Gagnon

Envoyez-nous du courrier de vos animaux à picotte@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer