L'Halloween le dernier samedi du mois?

Le conseiller municipal jonquiérois Jonathan Tremblay a lancé... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le conseiller municipal jonquiérois Jonathan Tremblay a lancé une consultation afin que l'Halloween soit célébrée le dernier samedi d'octobre. Il pose ici devant une résidence de la rue Des Marroniers, dans le quartier Saint-Raphaël, où les propriétaires ont installé des décorations incroyables, dont un cinéma d'horreur dans le garage.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

À partir de l'an prochain, les enfants de Saguenay pourraient bien célébrer l'Halloween le dernier samedi d'octobre, au lieu de partir à la chasse aux bonbons le 31, comme le veut la tradition.

Après avoir lancé une consultation publique informelle sur Facebook il y a deux ans, le conseiller municipal jonquiérois Jonathan Tremblay continue de faire cheminer l'idée et a invité ses collègues de la Commission communautaire, vie de quartier et développement local à en discuter avec leurs confrères de chaque arrondissement. Déjà, Jonathan Tremblay sent de l'ouverture.

«Je dois être franc. L'Halloween n'est pas la fête que j'apprécie le plus. Mais l'an dernier, c'est tombé un samedi et j'ai eu du plaisir. C'était familial et relax. On a eu le temps de se préparer, on a fait des sacs de bonbons ensemble, tranquillement. J'ai bien aimé ça», confie le conseiller, qui est père de deux enfants.

Lorsqu'il a consulté les internautes en 2014, bon nombre d'entre eux ont manifesté de l'ouverture pour un changement de date. Bien que les résultats du coup de sonde récoltés par l'élu n'avaient rien de bien scientifique, ils étaient, selon lui, probants.

Dans le contexte où la plupart des familles comptent deux parents qui travaillent et considérant le fait que de nombreux citoyens se retrouvent dans une course contre la montre dans les jours qui précèdent la fête, le porte-étendard du quartier #2 croit que son projet tient la route. De plus, Jonathan Tremblay pense que l'Halloween en plein week-end renforcerait l'esprit de voisinage et mousserait l'engouement à l'égard de cette fête qui, estime-t-il, est victime d'un certain désintérêt.

«Du point de vue logistique, je ne vois que des avantages. En plus, on regagnerait l'intérêt des gens. On veut garder notre monde chez nous et développer des fêtes dans nos quartiers, plutôt que de voir les gens partir passer l'Halloween ailleurs», poursuit l'échevin, qui pense que beaucoup d'enseignants voient d'un bon oeil sa proposition, eux qui composent la plupart du temps avec des écoliers très fatigués lorsque l'Halloween tombe un soir de semaine.

Contre

La suggestion de Jonathan Tremblay ne relève pas d'un «power trip» de conseiller, assure le principal intéressé, qui est bien conscient qu'il existe deux écoles de pensée à ce sujet et qui entend respecter la voix du peuple.

Les discussions dans ce dossier seront ramenées à l'ordre du jour lors de la prochaine assemblée de la commission communautaire le mois prochain. Les gens autour de la table qui ont de jeunes enfants auront alors pu vivre l'expérience de l'Halloween un lundi et partager leur expérience. En attendant, Jonathan Tremblay signale qu'une pétition en ligne poursuivant le même objectif a été lancée par la citoyenne Marie-Claude Pitre. Les arguments invoqués sont pratiquement les mêmes que ceux du conseiller.

L'élu croit que si le conseil en arrive à entériner sa proposition, la Ville aura un rôle à jouer afin, notamment, d'éviter qu'il y ait des dédoublements et pour assurer la sécurité des jeunes.

«On pourrait faire une tentative l'an prochain et si ça ne fonctionne pas, au pire, on l'aura essayé», lance celui qui prendra son mal en patience cette année et qui offrira quand même un bon café chaud aux citoyens qui se présenteront chez lui avec leurs enfants pour cueillir des friandises.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer