Association de pêche blanche de Lac-Kénogami: le nouveau C.A. en contrôle

L'Association de pêche blanche de Lac-Kénogami a terminé... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'Association de pêche blanche de Lac-Kénogami a terminé le dernier exercice financier avec un léger surplus. La conseillère du secteur, Christine Boivin, a salué le travail du nouveau conseil d'administraiton mis en place il y a deux ans.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Deux ans après le renouvellement du conseil d'administration, l'Association de pêche blanche de Lac-Kénogami a le vent dans les voiles. L'organisme sans but lucratif (OSBL) termine le dernier exercice financier avec un budget équilibré, ce qui n'est pas sans réjouir la conseillère municipale du secteur, Christine Boivin, qui a assisté à l'assemblée générale annuelle de l'association mercredi.

Christine Boivin tenait à souligner l'implication des bénévoles qui, selon elle, ont fait des pieds et des mains pour que le petit village de pêche blanche du secteur de l'Éperlan reprenne son erre d'aller et réussisse à attirer les amateurs et leurs familles en grand nombre. L'an dernier, les membres de l'organisation ont dû composer avec une météo tumultueuse et ont été confrontés à tous les éléments. Malgré tout, il ont réussi à fermer les livres avec un léger surplus.

Autrefois, l'Association de pêche blanche de Lac-Kénogami recevait une subvention de la Ville. L'enveloppe était versée au camping Jonquière, qui détenait un mandat de gestion et qui devait dispenser certains services. Un comité bénévole agissait directement sur le terrain et s'occupait de la logistique quotidienne. Un conflit opposant la direction du camping aux membres du comité a toutefois mis fin au partenariat. Depuis l'élection d'un nouveau C.A., un protocole renouvelé est en vigueur. La Ville ne verse plus de subvention, mais défraie les coûts relatifs au déneigement. Le contrat a été accordé à une entreprise dans la foulée de la publication d'un appel d'offres public. Les services municipaux supervisent la disposition des cabanes et sont responsables de l'évaluation de l'épaisseur des glaces. Selon Christine Boivin, la nouvelle façon de faire fonctionne très bien et l'Association de pêche blanche a réussi à relancer les activités du site avec brio. Au cours de la saison 2016, 179 propriétaires de cabanes se sont procuré une carte de membre leur donnant droit d'aller pratiquer leur loisir de prédilection. Des activités ont été organisées pour les enfants et une patinoire a été aménagée sur le lac.

«Environ 60 personnes se sont présentées à l'assemblée annuelle. Plusieurs ont donné leurs noms pour être bénévoles. Le comité a fait de l'excellent travail l'an dernier. Les gens ont un sentiment d'appartenance au village de pêche blanche et c'est évident que cette activité leur tient beaucoup à coeur. J'ai vu une grande amélioration depuis l'arrivée d'Eugène Beaudoin, d'Audrey Spence et des autres membres du comité. Il n'y a plus aucune tension et il n'y a que du positif. Mercredi, on les a applaudis. Même la Ville les cite en exemple et ils méritent notre reconnaissance», a fait valoir Christine Boivin. La conseillère signale qu'elle va continuer d'appuyer le C.A. pour qu'il puisse poursuivre ses efforts de développement du village de pêche blanche.

Vers un second village?

Depuis la scission du camping et de l'Association de pêche blanche de Lac-Kénogami il y a deux ans, il a été question de l'implantation d'un village de cabanes par le Camping Jonquière. Questionnée à ce sujet, Christine Boivin indique qu'une nouvelle association devrait effectivement voir le jour l'an prochain. La Ville déterminera l'emplacement des cabanes et un protocole d'entente semblable à celui qui encadre la pêche dans le secteur de l'Éperlan devra être ratifié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer