«C'est assez positif de l'avoir comme chef», dit Mireille Jean

La péquiste Mireille Jean.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La péquiste Mireille Jean.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si elle appuyait le candidat jeannois Alexandre Cloutier, la députée de Chicoutimi Mireille Jean voit «d'un bon oeil» la venue de Jean-François Lisée à la tête du Parti québécois.

L'élue péquiste est convaincue qu'il saura «faire la part des choses» pour juger de la situation du Québec, autant dans les régions que dans la métropole, même si elle n'a pas noté un intérêt régional particulier dans le discours du nouveau chef vendredi soir.

«Il a présenté plusieurs aspects de sa vision de la politique québécoise en général, c'est sûr qu'il ne nous a pas fait connaître les détails précis de sa plateforme pour les régions. C'est un homme intelligent, avec un bon jugement. Il est capable de voir les différences dans la province», a commenté en entrevue téléphonique samedi Mme Jean, qui dissimulait bien la déception qu'elle pouvait ressentir.

«Quand on appuie un candidat et qu'il n'est pas choisi, on ne peut pas dire qu'on n'est pas déçu. Sinon, les quatre candidats dans la course étaient tous intéressants. Ça reste les valeurs du Parti québécois.»

La députée a transmis ses félicitations personnellement par courriel à Jean-François Lisée et se dit prête à travailler avec lui. «C'est assez positif de l'avoir comme chef. Il a une bonne répartie, beaucoup de culture générale, et il connaît bien la politique québécoise. Ça va être intéressant de le suivre pendant les périodes de questions à l'Assemblée nationale, surtout qu'il a plus de légitimité qu'un chef intérimaire, comme il a été élu par les membres.»

Selon Mireille Jean, il n'y a aucune ambiguïté quant à cette légitimité, même si près de 50% des électeurs avaient préféré une autre personne en premier choix. «C'est la démocratie, il faut se rallier», indique celle qui espère que les débats amorcés durant la campagne se poursuivront avec l'ensemble de la population. «C'est important de discuter de qui on est au Québec et de ce qu'on veut.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer