La piste d'hébertisme prend forme au mont Jacob

Cette station a été réalisée avec des billots... (Photo courtoisie)

Agrandir

Cette station a été réalisée avec des billots de bois offerts par un particulier.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet de piste d'hébertisme au mont Jacob, porté par le conseiller municipal Jonathan Tremblay et le Club optimiste de Jonquière, prend forme.

En fin de semaine, une vingtaine de bénévoles s'activent à mettre en place les stations où les enfants peuvent développer leurs habiletés en grimpant ou en tenant leur équilibre, par exemple.

«Les membres du Club optimiste du quartier, des amis et des pères de famille travaillent pour l'aménagement. Il y a un sentiment rassembleur. Tout le monde met la main à la pâte. Même les enfants aident à nettoyer le site», confie M. Tremblay. Celui-ci agit avant tout dans ce projet comme président du Club optimiste, qui a amassé jusqu'à présent 7500$. Saguenay contribue à la hauteur de 9000$.

Cette année, trois stations seront installées en bordure des sentiers pédestres du mont Jacob. Elles seront praticables vers la mi-octobre. «On fait ça dans le respect de la nature. On utilise des matériaux nobles. Le parcours ne nuit pas du tout aux utilisateurs habituels. On ramasse tout ce qui traîne, les gens vont voir qu'on a des beaux sentiers propres à l'inauguration.»

Le conseiller est touché par l'implication des bénévoles, alors que plusieurs mettent à profit leurs compétences professionnelles gratuitement, comme pour vérifier les normes de sécurité ou pour concevoir les modules. Des fournisseurs décident aussi spontanément de commanditer des matériaux, ou de les vendre au prix coûtant. Le comité a même reçu en don d'un particulier des billots de bois.

«On calcule que ça va nous coûter tel prix, et finalement c'est beaucoup moins, s'enthousiasme Jonathan Tremblay. Le budget qu'on a va quand même être complètement dédié au projet. On a un objectif de dix stations dans les prochaines années. Au printemps, on aimerait ajouter un affichage thématique. On veut aussi installer des bancs qui serviront autant aux parents qui surveillent leurs enfants qu'à ceux qui veulent se reposer durant leur randonnée pédestre.»

Au départ, les membres du club auraient voulu que la piste d'hébertisme soit mise en place au début de l'été, mais le gel prolongé a retardé l'étude des sols. Une arche, qui rappelle celle qui accueille les jeunes dans les traditionnels camps de vacances, a été installée à l'entrée du parcours. Des éléments plus artistiques devraient y être intégrés.

Même si la piste d'hébertisme a surtout une dimension pour les jeunes, des stations d'exercices naturels pour les plus vieux pourraient être ajoutées. Jonathan Tremblay pense même que des projets semblables pourraient émerger dans les autres arrondissements. «Ça va au-delà de nos attentes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer