Légère hausse des interventions

Cindy Bouchard et Aviateur Aubé du Service de... (Photo courtoisie)

Agrandir

Cindy Bouchard et Aviateur Aubé du Service de sécurité incendie de Saint-Félicien, Saint-Prime et La Doré invitent les gens à être prudent quand ils cuisinent. Près de 50% des incendies au Québec sont causés par des feux de cuisson.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le Service de sécurité incendie secteur Est de la MRC de Maria-Chapdelaine a répondu à 128 appels pour des incendies en 2015. De ce nombre, 23 brasiers ont été combattus dans des bâtiments, ce qui a causé des pertes matérielles de 353 000$.

Dans son bilan dressé la semaine dernière, le directeur du service, Daniel Cantin, a soulevé que ce nombre d'appels était légèrement supérieur au 116 enregistrés en 2014. En plus des incendies, les sapeurs ont dû intervenir sept fois pour la désincarcération et effectuer six sauvetages.

Sur les 23 incendies dans des résidences, près de la moitié ont été causé par une défaillance électrique ou mécanique tandis que 20% ont été provoqué par un défaut de construction ou de conception. Sur les 23 brasiers, 22 ont été contenus dans la pièce de naissance du feu. Il n'y a pas eu d'incendie criminel au cours de l'année. Sur le nombre d'appels reçus, 42 ont été de fausses alarmes.

Afin de combler les besoins, quatorze nouveaux pompiers ont été ajoutés en 2015 en plus de cinq officiers et cinq pompiers 2. «Le recrutement, la formation et la rétention des pompiers à temps partiel demeurent un défi pour le service alors que le rapport révèle que pour 140 156 heures de gardes effectuées, seulement 15 319 heures sont travaillées par l'ensemble des équipes du service», a mentionné Daniel Cantin.

Le service poursuit ses efforts en matière de prévention afin que le plus grand nombre de maisons et d'appartements disposent de détecteurs de fumée qui fonctionnent. Lors des visites effectuées en 2017, 70% des détecteurs de fumée fonctionnaient bien. Pour le 30% qui reste, la majorité consistait à des détecteurs qui fonctionnaient, mais qui avaient plus de 10 ans et devaient être changé. Pour les détecteurs de monoxyde de carbone, seulement 56% étaient fonctionnels. Au cours de l'année, le service a complété les plans d'intervention pour les 154 bâtiments classés à risques élevés ou très élevés.

Le maire de Dolbeau-Mistassini et président du comité de sécurité incendie, Richard Hébert, a tenu à souligner que le service n'était pas très coûteux pour les citoyens. Il représente environ 5% des budgets des municipalités et coûte environ 11 cents du 100$ d'évaluation. « Quand on y pense, 82,26$ par habitant par année pour que les pompiers interviennent en moins de 12 minutes à Dolbeau-Mistassini et dans un délai maximum de 23 minutes sur l'ensemble du territoire, c'est bien peu », a déclaré Richard Hébert. Le Service de sécurité incendie a atteint les objectifs fixés par son schéma de couverture de risques, soit de déployer 100 % de sa force de frappe dans le temps requis pour chaque type et chaque secteur d'intervention.

Feux de cuisson

Comme les feux de cuisson sont responsables de près de la moitié des incendies au Québec, le Service de sécurité incendie de Saint-Félicien, Saint-Prime et La Doré et celui du secteur Est de la MRC de Maria-Chapdelaine organisent des activités pour sensibiliser la population.

À Saint-Félicien, la population est invitée à une journée porte ouverte qui aura lieu le 22 octobre prochain à la caserne située au 1207, boulevard Saint-Félicien à 13 heures. Lors de cette journée, une démonstration d'un feu de cuisson en situation réelle sera réalisée et les gens pourront constater la rapidité de la propagation d'un incendie de ce genre.

Le même genre de simulation sera effectué aux casernes de Dolbeau et Mistassini le samedi 15 octobre. Aussi, les pompiers seront présents pour offrir à la population des formations sur l'utilisation d'extincteurs, rappeler l'importance de vérifier les piles des avertisseurs de fumée deux fois par année, répondre aux questions des citoyens et remettre de la documentation concernant une foule de sujets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer