Un succès qui se répète

Les visiteurs peuvent dénicher divers objets à la... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les visiteurs peuvent dénicher divers objets à la vente de garage Rio Tinto. L'événement se poursuit dimanche, jusqu'à 14h.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La 17e édition de la vente de garage annuelle Rio Tinto bat son plein cette fin de semaine. Cette année encore, des milliers d'articles de toutes sortes sont disposés sur les 108 tables réunies sous un grand chapiteau érigé dans le stationnement du Complexe Jonquière. L'occasion est belle pour les visiteurs de dénicher de petits trésors, et pour les organisateurs, d'amasser des fonds pour la Croix-Rouge et Centraide Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Gilles Gaudreault et Raoul Arseneault, deux anciens employés... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Gilles Gaudreault et Raoul Arseneault, deux anciens employés de Rio Tinto qui agissent comme bénévoles depuis des années pour la vente de garage, entourent le coordonnateur de l'événement, Jean-François Corbeil.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

En journée samedi, plusieurs centaines de personnes ont arpenté le site à la recherche d'aubaines. Jean-François Corbeil, coordonnateur de la vente de garage, était visiblement heureux de constater que le public a répondu cette année encore à l'invitation de Rio Tinto.

Les bénévoles collectent les objets depuis le mois d'avril afin d'organiser l'événement. «Le public, mais aussi toutes les unités d'affaires de Rio Tinto et d'autres entreprises collaborent en faisant des dons», explique-t-il. «100% de l'argent amassé est remis à Centraide et à la Croix-Rouge du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Tout sert dans la région.»

Une dizaine de personnes composent le comité organisateur de l'événement. Au cours de la fin de semaine, ils sont plus de 75 à se donner la main pour la cause.

«Ce sont des employés de Rio Tinto, des retraités de Rio Tinto et des bénévoles de la Croix-Rouge et de Centraide», énumère Jean-François Corbeil.

Gilles Gaudreault, employé retraité de Rio Tinto, participe à la vente de garage pour une 16e année. «Il y a l'argent, mais il a y aussi la réutilisation. C'est beau de récupérer en déposant des choses à la ressourcerie, mais s'en servir une deuxième fois, c'est encore bien mieux» estime-t-il.

Raoul Arseneault est lui aussi fidèle à la cause depuis 12 ans. Celui qui a oeuvré chez Rio Tinto pendant 37 ans occupe maintenant une bonne part de son temps au bénévolat. «Ici, on a l'impression de rendre service aux gens. Dimanche soir, je vais être fatigué, je vais avoir mal aux jambes, mais je vais avoir vu du monde sourire toute la fin de semaine.»

Parmi les choses les plus prisées, Jean-François Corbeil pense au matériel informatique. «On a environ 15 000$ de matériel informatique à vendre. On va tout vendre, c'est sûr. Les gens de Saguenay Informatique ont mis les ordinateurs en bon état et ils sont ici pour vendre le matériel», souligne-t-il.

L'an dernier, la vente de garage avait permis d'amasser près de 80 000$. «C'est certain qu'on aimerait faire mieux, mais l'an dernier, c'était tout un record», affirme celui qui souligne que l'événement se veut aussi l'occasion de tisser des liens et d'impliquer des jeunes en difficulté, ainsi que des personnes qui ont eu recours aux services de la maison des sans-abri. «C'est aussi ça notre motivation. On veut avoir un impact», conclut-il.

La vente de garage Rio Tinto se poursuit dimanche, de 8h à 14h. Un encan est aussi prévu à 11h pour la vente du matériel industriel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer