Une marche pour l'Alzheimer à Lac-Bouchette

Des marches semblables ont lieu à chaque année,... (Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Des marches semblables ont lieu à chaque année, comme ici à Saguenay en 2015.

Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Un grand rassemblement de personnes aux prises avec la maladie d'Alzheimer aura lieu à l'Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette, le 17 septembre.

L'activité s'inscrit en continuité avec les marches pour l'Alzheimer tenues à Saint-Prime et à Saguenay les 29 mai et 5 juin. Elle s'inscrit aussi en marge de la Journée internationale de la maladie d'Alzheimer, qui sera célébrée le 21 septembre.

Le clou de l'événement sera sans contredit la messe célébrée par les Pères capucins de l'Ermitage, alors que les thèmes abordés porteront principalement sur la mémoire. Il s'agira aussi d'un hommage à l'égard des personnes qui en sont décédées.

Les activités débuteront avec un rassemblement à 10h30. La Messe de l'Alzheimer aura lieu dès 11h. C'est la première fois qu'une telle activité est offerte sur le site du sanctuaire.

« Nous souhaitons conclure la collecte de fonds tenue lors des marches. Celles du Lac-Saint-Jean nous a permis d'amasser 58 000$ tandis qu'un montant de quelque 25 000$ a été récolté lors de celle de Saguenay. Toutes les sommes amassées demeurent dans la région. Elles serviront à assurer et maintenir les services » mentionne Guylaine Thériault, directrice au développement pour la Société Alzheimer de la Sagamie.

Un dîner rassembleur est prévu après la cérémonie. Des stands d'information portant sur la maladie seront aménagés. De l'animation sera aussi organisée. Le personnel de la Société Alzeimer sera présent pour rencontrer les participants.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, entre 6000 et 7000 souffrent de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. Ce phénomène est attribuable au taux de vieillissement de la population.

« Ce sont surtout les personnes de 65 ans et plus qui sont touchées, mais on retrouve des cas plus jeunes. Parfois, certains sont atteints d'une forme précoce de la maladie d'Alzheimer. Ça se voit souvent surtout chez les gens dans la quarantaine. On ne connaît pas la cause, mais généralement, ça peut être dû à un facteur héréditaire ou familial », termine Mme Thériault.

Les organisateurs souhaitent accueillir pas moins de 200 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer