Un planétarium mobile au Saguenay

Installés confortablement sur des tapis, les jeunes pourront... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Installés confortablement sur des tapis, les jeunes pourront admirer étoiles et constellations dans le confort de leur école.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les élèves de la région pourront admirer les étoiles, les aurores boréales et les constellations dans le confort de leur école. Accompagné de ses acolytes Michel Maillé et Carl Friolet, l'astrophotographe Stéphane Simard lancera le premier planétarium mobile d'ici la fin du mois de septembre. Direction les écoles pour initier les jeunes à l'astronomie.

Michel Maillé, Stéphane Simard et Carl Friolet visiteront... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Michel Maillé, Stéphane Simard et Carl Friolet visiteront les écoles avec leur planétarium mobile et gonflable.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Stéphane Simard, Michel Maillé et Carl Friolet expliquent... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque) - image 1.1

Agrandir

Stéphane Simard, Michel Maillé et Carl Friolet expliquent comment fonctionnent le planétarium. 

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Véritable passionné d'astronomie, Stéphane Simard avait l'idée de lancer un planétarium mobile et gonflable depuis un certain temps. Il s'est entouré de Michel Maillé, du club d'astronomie Sirius et de Carl Friolet, du Centre de démonstration scientifique du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour mettre sur pied son projet.

«Il n'y avait pas de planétarium mobile au Saguenay, seulement un au Lac-Saint-Jean. Je trouvais que c'était une excellente manière d'initier les jeunes à l'astronomie», explique Stéphane Simard.

Jeudi, Le Progrès-Dimanche a pu visiter l'installation et visionner un aperçu de la présentation vidéo.

Toutes les images ont été captées dans la région. «Ce sont des photos que nous avons prises au fil des années. La présentation d'une durée de 40 minutes offre un volet éducatif, mais aussi régional. Les jeunes sont impressionnés de savoir qu'on peut voir toutes ces choses ici, chez nous», explique le professeur en éducation physique à l'école Sacré-Coeur de Jonquière.

Les professeurs intéressés pourront contacter l'équipe du planétarium mobile pour l'inviter à visiter leur école. «Nous serons prêts d'ici la fin du mois de septembre avec notre présentation. Le planétarium pourra accueillir un groupe complet du primaire. C'est une activité parascolaire intéressante, puisque les enfants et les professeurs n'ont pas besoin de se déplacer. C'est nous qui allons à eux», souligne Stéphane Simard.

Mais l'équipe ne vise pas seulement les écoles. «Nous pourrons également nous déplacer dans les camps de scouts et des Débrouillards, par exemple. Le Musée du fjord nous avait également invité pour son festival les Fous de la science, mais nous n'étions pas prêts. Nous y serons l'an prochain. Les maisons de jeunes pourront également nous recevoir», explique Michel Maillé.

Selon ce dernier, qui offre des conférences au club Sirius, les jeunes sont particulièrement intéressés par l'astronomie. «Ils sont tellement allumés! Ils posent beaucoup de questions et ils sont intéressés», souligne M. Maillé.

La visite du planétarium mobile engendrera quelques coûts. «Nous allons charger 4$ par enfant», note Stéphane Simard.

Pour de plus amples détails, vous pouvez visiter le www.facebook.com/maeastrophoto ou composez le 581-306-4771.

Un projet d'observatoire

Derrière le planétarium mobile se cache un projet encore plus grand. Celui d'un observatoire au Saguenay.

«Il manque un observatoire au Saguenay, j'y songe depuis longtemps et c'est mon projet de retraite!», lance Stéphane Simard, qui photographie le ciel depuis plusieurs années. «Nous nous installons souvent à des endroits dangereux, sur le bord de la route. Nous n'avons pas d'observatoire stable au Saguenay», note Stéphane Simard. Les profits amassés grâce aux activités du planétarium mobile serviront d'ailleurs à mettre sur pied le projet d'observatoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer