Des accusations sont possibles après l'accident à Saint-Bruno

L'état de la femme gravement blessée dans l'accident... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

L'état de la femme gravement blessée dans l'accident survenu à Saint-Bruno, vendredi soir, s'est stabilisé. La violente sortie de route qui a mené le véhicule dans un champ a fait trois blessés.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conducteur du véhicule qui a effectué une violente sortie de route à Saint-Bruno vendredi soir pourrait faire face à des accusations de conduite dangereuse. L'état de la jeune femme de 23 ans grièvement blessée, qui serait sa petite amie, s'est stabilisé en matinée samedi. Une chicane serait à l'origine de l'accident.

Les pneus de la voiture étaient visiblement usés.... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Les pneus de la voiture étaient visiblement usés.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Selon les informations du Progrès-Dimanche, le conducteur aurait accéléré pour faire peur à ses deux passagers à la suite d'une querelle.

Les premiers répondants arrivés sur les lieux venaient d'être dépassés à haute vitesse par le véhicule qui circulait en direction d'Alma, vers 18h30, et qui n'aurait pas ralenti à l'approche de la bretelle à la jonction entre les routes 170 et 169.

La femme aurait été éjectée du véhicule, dans le champ où s'est arrêtée la course de l'automobile, plusieurs dizaines de mètres plus loin à partir de la route.

La porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Audrey-Ann Bilodeau, ne pouvait confirmer ces informations. «L'enquête pourra le déterminer, mais la vitesse est toujours la première cause étudiée», a-t-elle indiqué. Des accusations de conduite dangereuse pourraient être portées contre le conducteur.

Le conducteur ainsi que le second passager ont aussi subi des blessures graves. On craignait pour la vie de la jeune femme jusqu'à samedi, en matinée, moment où son état s'est stabilisé.

Le reconstitutionniste de la SQ serait arrivé vers 23h vendredi soir sur la scène de l'accident, et le véhicule a été remorqué vers 3h du matin.

La route a été fermée une partie de la soirée de vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer