Une belle initiation à la voile à Chicoutimi

La directrice générale de la Fédération de voile... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

La directrice générale de la Fédération de voile du Québec, Natalie Matthon, estime que le programme Voile mobile, qui fait le tour du Québec, permet de faire découvrir la voile à plusieurs personnes et de leur donner envie de continuer à en faire.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un temps chaud, un beau soleil et du vent : les conditions étaient idéales pour les citoyens de Saguenay qui souhaitaient essayer, pour la première fois, de diriger un voilier. En effet, le programme Voile mobile, de la Fédération de voile du Québec, offrait, samedi, la possibilité de faire une sortie gratuite sur les eaux du Saguenay.

Lors du passage du Progrès-Dimanche à la marina de Chicoutimi, où se déroulait l'activité, quelques heures après le début de celle-ci, une vingtaine de braves avaient tenté l'expérience. « L'objectif de Voile mobile est de pouvoir initier le plus de gens possible à la voile et de faire la promotion de l'activité. Mais aussi, on veut donner aux régions les moyens de pouvoir s'équiper et de faire des activités de voile dans le futur, explique la directrice générale de la fédération, Natalie Matthon. Tout le monde peut se présenter et venir essayer la voile. S'ils en ont déjà fait, on leur fait un petit rafraîchissement de mémoire, et on les laisse partir. »

Pour ceux qui en étaient à leur première expérience, un accompagnateur de la fédération leur montrait la base lors de la sortie.

Antoine Gauthier a d'ailleurs profité de la journée pour essayer la voile. Il a adoré son expérience puisque tout était sécuritaire.

« Les moniteurs expliquent super bien. J'ai fait un mini parcours au large de la marina. L'accompagnateur m'a montré comment diriger la voile pour avoir une poussée maximum avec le vent et comment faire les ajustements nécessaires en cours de route. »

Il ajoute que cet essai lui a donné envie de recommencer et qu'il compte continuer à faire de la voile. D'ailleurs, après seulement une sortie avec un moniteur, le jeune se sentait assez en confiance pour diriger le voilier seul.

L'activité se tenait tout l'après-midi, jusqu'à 17 h, un laps de temps déterminé par les marées et les courants. Le programme Voile mobile se poursuit dimanche, en après-midi également.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer