Des nouveaux courts pour 2017

Les nouveaux terrains de tennis seront situés à... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les nouveaux terrains de tennis seront situés à droite des actuels terrains qui seront utilisés comme patinoire l'hiver.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les usagers du parc Murdock de Chicoutimi bénéficieront de nouveaux terrains de tennis au printemps 2017. Ils seront refaits cet automne et les anciens courts seront transformés en patinoire cet hiver, des travaux qui représentent au total 125 000$.

Les usagers du parc Murdock pourront profiter de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Les usagers du parc Murdock pourront profiter de nouveaux terrains de tennis au printemps 2017. La conseillère municipale du secteur, Josée Néron, apparaît ici en compagnie de Louis Aubin, président du comité des loisirs du parc.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Les deux courts de tennis seront aménagés à droite des terrains actuels, entre la rangée d'arbres et la structure de jeux extérieure du parc situé à l'angle des rues Murdock et Bouchette. Les terrains actuels seront conservés et utilisés comme patinoire l'hiver.

«La patinoire était située au fond du parc, et en l'installant sur les anciens terrains, l'entretien sera plus facile, puisque l'eau devait être amenée au fond du terrain», explique la conseillère municipale du secteur, Josée Néron. Cette patinoire sera divisée pour accueillir deux clientèles: les joueurs de hockey et le patinage familial.

Le pavillon Murdock fera aussi l'objet de quelques rénovations intérieures. «On veut réaménager le local pour que ça devienne une belle maison de quartier», ajoute Mme Néron. Des jeux de table seront aussi ajoutés au sous-sol du pavillon (air hockey, par exemple).

Les aménagements représentent un investissement de 125 000$, 75 000$ provenant du plan triennal d'immobilisation, les 50 000$ restants étant tirés du budget octroyé au district de la conseillère municipale.

Les améliorations apportées au parc ont été décidées lors d'une consultation tenue en juin avec le comité des loisirs du parc, à partir du plan directeur du parc. Ce plan avait été élaboré l'an dernier au coût de 25 000$ pour évaluer et coucher sur papier les projets de revitalisation des lieux.

La piscine du parc Murdock de Chicoutimi, fermée... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

La piscine du parc Murdock de Chicoutimi, fermée depuis trois étés, a été déclarée vétuste par deux firmes d'ingénieurs engagées par Saguenay. 

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

La piscine déclarée vétuste

Le comité des loisirs du parc Murdock devra se pencher sur l'avenir de la piscine creusée, fermée depuis maintenant trois étés, qui a été déclarée vétuste par des ingénieurs engagés par Saguenay.

En juin, la conseillère municipale du district, Josée Néron, a reçu les résultats de deux études réalisées par des firmes d'ingénieurs régionales engagées par Saguenay pour évaluer l'état de la piscine, fermée depuis juillet 2014. Dans les deux cas, elle a été déclarée vétuste.

«Une première étude avait été réalisée avant que je sois conseillère municipale, et on ne m'en avait jamais parlé. L'autre a été réalisée plus récemment», détaille-t-elle.

Dans une telle situation, il n'y aura d'autre option que de détruire la piscine pour en construire une nouvelle, ou la remplacer par des jeux d'eau, ce qui demandera des sommes importantes.

La conseillère soutient cependant que ces deux études n'ont pas évalué en profondeur la structure de la piscine. Elle estime qu'une investigation plus poussée mériterait d'être menée par des pisciniers. «Le comité des loisirs du parc devra se pencher sur les différentes options possibles cet automne», ajoute-t-elle.

Lors d'une première évaluation, quelques mois après la fermeture de l'infrastructure à l'été 2014, la structure avait plutôt été jugée intacte et des travaux de réfection devaient suffire à remettre la piscine en fonction.

La conseillère souligne par ailleurs que divers autres aménagements sont prévus dans son district. Des travaux de 25 000 $ auront aussi lieu cet automne dans le district de Mme Néron pour entretenir la piste cyclable du quartier des Oiseaux, qui longe la rue des Roitelets.

Des escaliers seront aussi ajoutés dans le secteur de la coulée Val Lombrette, qui se trouve derrière l'UQAC et le Cégep de Chicoutimi, pour faciliter le déplacement des étudiants et piétons qui l'empruntent régulièrement. Le parc Joseph-Armand-Demers bénéficie aussi de nouveaux aménagements pour donner accès à la piste cyclable qui longe la rivière Langevin.

Les trottoirs passablement endommagés situés vis-à-vis le Centre d'éducation des adultes Laure-Conan seront aussi refaits prochainement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer