Une responsabilité transférée à la Ville

Marc Pettersen.... (Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Marc Pettersen.

Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les comités consultatifs d'urbanisme (CCU) d'arrondissement de Saguenay ne traiteront plus des dossiers qui concernent l'urbanisme, le zonage, le lotissement et la construction. Ces dossiers iront directement au comité consultatif d'urbanisme de Saguenay pour accélérer leur traitement.

Le CCU de Chicoutimi sera le premier à connaître ces modifications dans son fonctionnement. Un projet de règlement a été adopté à ce sujet par le conseil d'arrondissement et fera l'objet d'une consultation publique le 16 août.

Actuellement, les CCU d'arrondissement, dits de «petite ville», reçoivent automatiquement les dossiers qui touchent l'urbanisme, le zonage, le lotissement et la construction dans leur secteur.

«Quand on reçoit en CCU de petite ville une demande de zonage, il faut automatiquement que ça aille au CCU de grande ville (Saguenay) pour ensuite que ce soit adopté par le conseil municipal», explique le président de la commission d'aménagement du territoire, génie et urbanisme, Marc Pettersen.

Le CCU de Chicoutimi sera le premier à connaître cette modification. Les CCU de Jonquière et de La Baie devraient suivre dans les prochains mois.

«Ça va nous permettre d'être plus efficaces et de pouvoir se concentrer sur les dérogations mineures en CCU petite ville, puisque de toute manière les autres dossiers allaient directement au CCU grande ville», ajoute le conseiller municipal.

Ces changements administratifs n'auront pas d'impact sur la procédure à suivre pour les citoyens, qui devront toujours passer par un inspecteur en bâtiment pour déposer leurs demandes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer